La gamme des AIS Em-Trak, Classe B.

La gamme des AIS Em-Trak, Classe B.

 

Avec l'arrivée de 2 nouveaux émetteurs/récepteurs AIS Classe B dans le catalogue du fabricant Em-Trak, une gamme de 6 émetteurs-récepteurs de classe B est maintenant proposé.

Un tableau comparatif devient une aide précieuse pour faire son choix.

 

Fonctions/Modèles B100 B300 B330 B350 B360 B400
Etanchéité IPX2 IPX7 IPX7 IPX7 IPX7 IPX6-7
WiFi Non Non Oui Non Oui Oui
Support SD-Card Oui Non Non Non Non Oui
Enregistrement des
données Voyage
Oui Non Oui Non Oui Non
Antenne GPS Externe Intégrée Intégrée Intégrée Intégrée Externe
NMEA0183 Oui Oui Oui Oui Oui Oui
NMEA2000 Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Ecran intégré Non Non Non Non Non Oui
Cartographie Non Non Non Non Non Oui - Cmap
Consommation
Moyenne @12VDC
170mA 170mA 250mA 250mA 350mA 900mA
SAT-TRAK Oui Oui Oui Oui Oui Oui
HF-AIS Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Mode Silence Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Puissance
d'émission
2W 2W 2W 5W 5W 5W
Système d'organisation
des transmissions
CSTDMA CSTDMA CSTDMA SOTDMA SOTDMA SOTDMA



Quelques explications sur les fonctionnalités mises en oeuvre et les technologies utilisées :

SAT-TRAK

La technologie SAT-Trak permet aux émetteurs/récepteurs AIS de disposer d'une capacité de suivi double, terrestre et satellite.
SAT-Trak peut être configuré et optimisé pour n'importe quelle constellation de satellites AIS et permet de détecter les transmissions des émetteurs-récepteurs de classe A et B à un taux et à une fiabilité nettement supérieurs à ceux des autres appareils non compatibles SAT-Trak.
Les transmissions des émetteurs/récepteurs AIS voyagent dans l'espace et peuvent être reçues et décodées par des satellites équipés de récepteurs AIS. Cependant, le taux de détection standard est inférieur à 2% des transmissions possibles. Pour les émetteurs/récepteurs de classe B, la plupart des systèmes satellitaires AIS ne peuvent pas recevoir leurs transmissions. SAT-Trak permet d'augmenter significativement le taux et la fiabilité de la détection, pour tous les types d'émetteurs AIS : Classe A, Classe B, AtoN et SART.

schema_sat-trak.jpg

 

HF-AIS

La technologie des émetteur/récepteurs AIS d'Em-trak, HF-AIS, garantit que toutes les transmissions AIS sont décodées sans erreur, ce qui permet à l'utilisateur de voir toutes les cibles et données AIS possibles.
L'AIS est un système de communication de données radio en temps réel. Avec la croissance du nombre d'AIS, il y a maintenant des milliers d'émetteurs-récepteurs qui émettent et reçoivent des messages.
Invisible par l'utilisateur d'AIS, chaque transmission doit être reçue puis décodée avant d'être envoyée à un système d'affichage. Au fur et à mesure que le nombre de messages augmente, il arrive que certaines transmissions se corrompent et se perdent au cours du processus de réception et de décodage. Mais comme ces messages sont invisibles, l'utilisateur ne sait pas que les transmissions ont été perdues, et il s'agissait peut-être de transmissions critiques. Les émetteurs/récepteurs AIS dotés de la technologie HF-AIS surmontent ce problème grâce au décodeur développé par SRT Marine System PLC.
La technologie HF-AIS garantit que tous les messages AIS sont reçus à portée maximale et traités sans erreur en temps réel.

SOTDMA vs CSTDMA

Principes :
Les émetteurs-récepteurs partagent la bande passante radio allouée au fonctionnement AIS en utilisant des techniques d'accès multiples par répartition dans le temps (TDMA).
L'AIS fonctionne généralement sur deux canaux de fréquences radio VHF en bande parallèle et chaque canal est partagé entre plusieurs utilisateurs en divisant l'accès au canal en 2250 'slots' (intervalles) par minute.

Dans un système TDMA typique (tel que le GSM), une entité de contrôle (une station de base GSM) est utilisée pour allouer des créneaux de transmission à chaque utilisateur. Comme l'AIS doit opérer loin des côtes, le système ne peut pas compter sur une entité de contrôle pour allouer des tranches de temps à chaque utilisateur. Cela signifie que chaque émetteur-récepteur AIS doit déterminer sa propre attribution de créneaux TDMA et, très important, il doit éviter d'utiliser un créneau utilisé par un autre navire dans la zone de réception afin d'éviter les conflits de transmissions.
La temporisation de l'intervalle TDMA est dérivée de l'heure GPS, ce qui garantit que tous les émetteurs-récepteurs AIS partagent une référence temporelle commune et précise.
Le premier schéma d'accès TDMA développé pour l'AIS était l'accès multiple par répartition dans le temps auto-organisé (ou SOTDMA). Ce schéma d'accès est déployé dans les émetteurs-récepteurs AIS de classe A du monde entier.
D'autres schémas d'accès, interopérables avec le SOTDMA, sont également disponibles et sont utilisés pour des types spécifiques de communication de données ou par des catégories spécifiques de dispositifs AIS.

tdma_emtrak.jpg

SOTDMA :
SOTDMA est le schéma d'accès TDMA le plus complexe défini pour l'AIS et il fournit également l'épine dorsale pour un fonctionnement autonome du réseau offshore.

Les éléments clés du fonctionnement SOTDMA sont les suivants:
- Toutes les stations partagent une référence temporelle commune (dérivée de l'heure GPS) garantissant qu'elles peuvent toutes déterminer avec précision l'heure de début de chaque emplacement TDMA.
- Chaque transmission de données comprend une indication de l'emplacement TDMA qui sera utilisé par la station d'émission pour les transmissions ultérieures. Cela permet aux stations réceptrices de constituer une «carte» et de déterminer quels intervalles sont utilisés par quelle station.
- Chaque station évite les intervalles utilisés par d'autres stations pour ses propres transmissions. Cela empêche deux stations à portée l'une de l'autre d'utiliser le même intervalle.
- Lorsque les stations mobiles se déplacent d'une zone à l'autre, elles rencontrent de nouvelles stations avec des attributions de créneaux différentes. Cela peut amener la station à modifier sa propre allocation de créneaux, ce qui conduit à un système dynamique et auto-organisateur dans le temps et dans l'espace.

SOTDMA fournit également une gestion dynamique et autonome des capacités dans les zones à fort traffic.
En cas de situation où tous les créneaux TDMA sont occupés, des règles de réutilisation des créneaux sont appliquées. Cela permet aux emplacements occupés par les stations les plus éloignées d'une station mobile particulière, d'être réutilisés pour ses propres transmissions. Cela réduit effectivement la taille d'une «cellule» AIS et garantit que les rapports de position des navires les plus proches (qui sont les plus pertinents pour la sécurité de la navigation) ne sont pas affectés.

Les exigences matérielles essentielles pour supporter le SOTDMA sont:
- Émetteur VHF capable de fonctionner sur n'importe quel canal AIS de la bande VHF marine
- Deux récepteurs VHF capables de fonctionner sur n'importe quel canal AIS de la bande VHF marine
- Décodage en temps réel de tous les messages reçus pour remplir une carte interne
- Récepteur GPS pour fournir une référence temporelle pour la synchronisation TDMA
- Mémoire suffisante (RAM) pour stocker la cartographie des intervalles, pendant au moins cinq minutes d'allocations d'emplacement TDMA (c'est à dire l'état d'allocation pour 22500 emplacements TDMA).


CSTDMA :
CSTDMA est défini pour les stations AIS de classe B et permet le développement d'un émetteur-récepteur à faible coût qui est entièrement interopérable avec les transmissions SOTDMA tout en assurant la priorité aux transmissions SOTDMA.

Les éléments clés du fonctionnement CSTDMA sont les suivants:
- La temporisation de créneau TDMA est déterminée à partir de la synchronisation des transmissions des AIS de classe A ou des AIS dans la zone de réception. La synchronisation par GPS n'est pas requise.
- Les stations utilisant  le CSTDMA surveillent en permanence le niveau de bruit de fond des canaux radio AIS. Ce niveau de fond est utilisé comme référence pour une mesure de l'intensité du signal reçu au début de chaque intervalle TDMA.
- Lorsqu'une transmission est requise, un emplacement TDMA est sélectionné au hasard et la force du signal au début de l'intervalle est mesurée. Si la force du signal est nettement supérieure au niveau de fond, l'intervalle est supposé être utilisé et la transmission est différée. Si la force du signal au début de l'intervalle est proche du niveau de fond, l'intervalle est supposé inutilisé et la transmission est effectuée.
- La méthode 'écouter avant de transmettre' ou 'porteuse' fonctionne uniquement, intervalle par intervalle. Cela limite les transmissions CSTDMA à un seul créneau TDMA. Cette technique ne permet pas d'allouer plusieurs emplacements consécutifs.

Les exigences matérielles essentielles pour soutenir CSTDMA sont:
- Émetteur VHF capable de fonctionner sur n'importe quel canal AIS de la bande VHF marine.
- Deux récepteurs VHF capables de fonctionner sur n'importe quel canal AIS de la bande VHF marine.
- Décodage en temps réel de tous les messages reçus afin d'effectuer des mesures de détection de porteuse.

(Source : http://www.allaboutais.com/jdownloads/Access%20schemes%20technical%20downloads/ais_tdma_access_schemes.pdf )
 

Les Services Discount Marine

Discount Marine

Spécialiste de la vente d’électronique pour la plaisance, Discount Marine vous propose une sélection de produits parmi les plus grandes marques du nautisme. Vous cherchez un GPS, un sondeur, un radar, un pilote automatique, une radio VHF, du matériel de sécurité, ou d'accastillage ? Nous sommes là pour vous conseiller. Discount Marine, c'est aussi un espace communautaire avec des forums et des blogs pour discuter, partager, informer autour du nautisme.

Retrouvez-nous sur