Tout savoir sur les VHF (par Icom France)

Tout savoir sur les VHF (par Icom France)

 
bandeau-shom.jpg
 

LA VHF MARINE

1 - La VHF (Very High Frequencies).

Ce moyen de communication marine (et fluvial) est le plus utilisé car son efficacité en cas de besoin d’assistance ou de détresse n’est plus à démontrer.
C’est le moyen qui est aussi utilisé par les services aux navigateurs pour transmettre les bulletins météo et les AVis URgent aux NAVigateurs (AVURNAV) en bande côtière (Zone A1).
Bien sûr la VHF est le moyen privilégié par tous les organismes de secours pour assurer les liaisons avec les victimes durant une opération de secours au travers des moyens mis en œuvres : avions, navires etc…

En phase finale de secours et en cas d’abandon de navire la VHF portable est alors incontournable par sa mobilité et son autonomie.
Les récits de fortunes de mer ou la VHF a joué un rôle décisif sont légions.
N’hésitez pas en parler avec les marins de la SNSM.
C’est pour toutes ces raisons que le choix d’un tel équipement de sécurité doit être fait avec le plus grand soin.
 

2 - Affectation des Canaux

La VHF marine utilise 59 canaux régis par des accords internationaux.
                                                Tableau des canaux VHF:

canaux.jpg

 

3 - Utilisation

La VHF est aujourd’hui principalement utilisée pour se parler:

  • entre navire,
  • avec les autorités (ports ; CROSS ; affaires maritimes ; SNSM; douanes etc…)
  •  et pour la sécurité.

Les liaisons de Communications entre navires doivent être faites sur certains canaux simplex (conversation alternée de type « à toi / à moi ») réservés à cet effet.

Par exemple, les voies VHF 6, 8, 72 et 77 sont réservées aux communications navire-navire, la communication étant initié au préalable sur le canal 16.
Le canal 16 est en effet défini comme le canal d’appel; de sécurité; et de détresse en phonie. (Son équivalent en ASN est le canal 70).
C’est le canal 16 qui est balayé entre chaque canal durant le scanning prioritaire (programmé par défaut dans les VHF ICOM) EX: 1;16;2;16;3;16;4;16 etc... On appelle un navire amis sur le canal 16 après avoir vérifié que ce canal est libre, celui-ci doit être en veille afin d’entendre l’appel, ensuite les deux correspondant décident d’un canal de dégagement pour établir leur conversation.

Les VHF ASN suppriment cette obligation d’écoute pour recevoir les appels de bateaux amis.
Le canal 16 est aussi le canal actif dans la double et la triple veille.
La double veille permet donc d’écouter le canal affiché et le canal 16, la priorité est donnée au canal 16 en cas d’émission simultanée sur ces deux canaux.
Un canal utilisé fréquemment peut être mémorisé comme canal préférentiel, dans le mode triple veille il sera aussi balayé en plus du canal affiché et du canal 16.

Un dispositif de silencieux (le squelch) élimine automatiquement le bruit de fond radio, son seuil est ajustable par pallier de 0 (ouvert) à 9 sur les VHF ICOM.
Il existe différents seuils de squelch car le rapport entre le signal et le bruit varie selon les conditions et les différents instruments à bord susceptibles de générer des perturbations (parasites).

Utiliser une Icom a toujours été très simple, mais ça l’est encore plus avec la génération actuelle grâce aux écrans graphiques, aux touches de fonctions paramétrables, au pavé directionnel, au bouton poussoir rotatif programmable et à la touche menu associée aux menus déroulants. Vous accédez à la totalité des fonctions, de la plus simple des façons, sans avoir recours au manuel.

clavier.jpg

 

4 - Canal préférentiel - Triple veille Icom - Balayage sélectif des canaux

 Un canal préférentiel comme son nom l’indique est un canal que vous utilisez souvent et que vous souhaitez rappeler d’un simple appui sur une touche mémoire.
 
  • Sur l’IC-M323, comme sur toutes les VHF Icom, l’accès au Canal 16 se fait déjà par un simple appui sur la touche dédiée qui est marquée 16, il en est de même pour l’accès au canal que vous utilisez le plus fréquemment, le canal préférentiel, l’appui doit simplement être plus long.

La triple veille est la capacité de la radio de pouvoir écouter simultanément l’activité de 3 canaux différents : le canal affiché ; le canal préférentiel et le canal 16.
 

  • Mais chez Icom la triple veille offre quelque chose d’essentiel en plus : En effet si en triple veille le canal affiché ou le canal préférentiel devient actif, la triple veille s’arrête logiquement  et vous entendez l’activité de ce canal mais la double veille démarre automatiquement. Ainsi un appel 16 ne peut pas être perdu.

Le balayage des canaux (Scan en anglais) permet à la radio de rechercher une activité radio sur tous les canaux ou sur une liste de canaux qui vous intéresse particulièrement.

Marquez vos canaux favoris d’une étoile avec la fonction TAG d’Icom, balayez les manuellement à partir des touches directionnelles du micro ou automatiquement avec la fonction scanning.
Vous ne serez pas bloqué sur un canal dont l’activité ne vous intéresse pas.
 

veille.jpg


5 - Licence

 Pour les bateaux sous pavillon Français l’utilisation d’une VHF est soumise à l’attribution pour le navire d’une licence auprès de L’agence Nationale des fréquences (ANFR).

licence.jpg

 

6 - Certificat Restreint de radio téléphoniste

  Pour les bateaux sous pavillon français, l’utilisation de la VHF peut être soumise à la possession d’un Certificat restreint de radio téléphoniste (CRR).
 
 
crr.jpg

 

7 - Portée VHF

 Le signal VHF (en dehors des périodes particulières de propagation, qui s’apparentent à des réflexions proches des mirages et permettent de façon ponctuelle et aléatoire de grandes portées) se propage en ligne droite, la portée VHF est dite « Portée optique », elle est donc sensible aux obstacles et à la courbure de la terre, l’antenne VHF doit donc être le plus dégagée des obstacle du bord et la plus haute possible. Mais on conçoit intuitivement que la puissance de l’émetteur influence aussi la portée.

Pour comprendre l’influence de la puissance sur la portée, il faut faire ici l’analogie avec la lumière : Si vous êtes dans une nuit profonde la lueur d’une cigarette peut être vue jusqu’à 3 km. Si par contre il fait très jour, il serait quasi impossible de voir la lumière d’un phare puissant.

C’est la même chose en matière de radio, si vous comptez être entendu et qu’il y a un trafic radio important comme cela peut être le cas sur les canaux VHF marine, autant avoir de la puissance d’émission.
Même chose si certain obstacles sont entre vous et vos interlocuteurs (falaises, reliefs côtiers, bâtiments etc…), une forte puissance vous permettra mieux d’éclairer en quelque sorte par rebonds vos interlocuteurs potentiels.
Les VHF fixes peuvent émettre au plus 25 watts ; les VHF portables actuelles au mieux 6 watts.  Le choix entre portable et fixe sera donc dicté par le besoin de portée et la sécurité d’utilisation lié à une batterie de grande capacité d’une fixe confronté au coût et au côté pratique et autonome d’une portable. Pour beaucoup de plaisancier, le dilemme  n’existe pas et  le choix se porte simplement sur les deux à la fois, ce qui permet d’avoir tous les avantages.

 

rayonnement.jpg

 


Il existe  en marine des antennes dont l’appellation commerciale indique le gain d’une antenne c’est-à-dire son efficacité dans le plan vertical elles sont dites antennes: 0db; 3db; 6db; 9db et même 12db.
Plus une antenne a de gain plus elle « porte loin », mais plus elle est sensible à l’assiette du bateau. Une antenne 3db porte deux fois moins loin qu’une antenne 6db.
Au-delà de 6db les antennes ne sont efficacement utilisables que si l’assiette du bateau est horizontale. On utilise quelquefois des commutateurs et deux types d’antennes lorsqu’on veut accroitre la portée. L’antenne la plus appropriée à un bateau à moteur est une 6db, pour un voilier une 3 db en tête de mât.





En VHF marine, c'est à dire dasn la bande de fréquences comprises entre 156 et 162 MHz, on considère que les ondes se propagent en ligne droite comme les rayons lumineux. On parle de portée optique.
 
schema.jpg

Le calcul de la portée théorique en l'absence d'obstruction (dique, falaise etc.) decoule de la formule suivante :
D = d1 + d2 = √(17 x H1)/1.852 + √(17 x H2)/1.852
Cette formule n'étant pas pratique à mettre en oeuvre, on lui préfère la formule suivante qui donne une valeur approchée :
D = 2,2 (√H1 + √H2)
H étant en mètres et D en milles nautiques.

Exemple de portée avec une antenne entre 2 et 20 m et une station entre 2 et 100 m de hauteur. Soit pour un voilier avec une antenne à 20 m et une station ayant l'antenne  à 100 m, une portée théorique de 32 mn.

tableau.jpg


8 - Fonctions avancées

Selon les modèles différentes fonctions avancées ou accessoires optionnels  permettent aux utilisateurs un plus grand confort d’utilisation, une plus grande sécurité et une intégration avec les autres équipements de navigation pour une plus grande ergonomie, citons :

  • Chargeurs rapides pour les VHF portables
  • Cordon de recharge depuis le 12 Volt du bateau (portables)
  • Adaptateur pour antenne fixe (portables)
  • Système de communication main libre par déclenchement de l’émission à la voix (Vox pour les portables)
  • Micro déportés; oreillettes et casques
  • La suppression de bruit (noise canceller)
  • L’augmentation de la qualité audio (BASS BOOST)
  • L’adaptation automatique du volume au  niveau audio ambiant (IC-M35)
  • L'AquaQuake (éjection d'eau)
  • La programmation de canaux privés (autorisation et licence auprès de l’ANFR)
  • Le GPS intégré (IC-M91 - IC-M323G)
  • L’ASN (DSC)
  • L’AIS (IC-M506)
  • Le cryptage des conversations (scrambleur)
  • L’enregistreur audio (Record)
  • Les fonctions d’amplificateur de pont (Hailer)
  • Les fonctions de klaxon (Horn)
  • Les fonctions de cornes de brume manuelles ou automatique (Fog Horn)
  • Les fonctions de diffusion de la réception VHF par l’amplificateur de pont
  • Les normes de communication NMEA183 et NMEA2000
  • Etc...

Le catalogue Icom  permet de choisir son équipement et ses accessoires en fonction de ses besoins ou envies.

 

9 - Banques de Canaux Internationaux - Canaux Canadiens - Canaux US - Canaux Weather

Pour un bateau souhaitant naviguer hors d'Europe, les VHF Icom peuvent être programmées pour avoir accès aux banques de canaux utilisées au Canada et aux USA, en plus de la banque des canaux internationaux.
Les réglages des banques sont indépendants (canal prioritaire, canal call, canaux préférentiels, canaux privés).
Si le navire navigue dans les eaux territoriales américaines, il est en plus possible de configurer la VHF pour lui permettre de recevoir les 10 canaux météo américains (canaux weather), transmis par plus de 1000 stations.
Dans cette configuration en cas d’avis urgent un signal transmis par la station côtière permet de faire automatiquement changer le canal de réception afin d’entendre la diffusion du bulletin météo et/ou des avis urgents.


10 - Les données GPS

gps.jpg


Les VHF Icom ASN fixes possèdent une entrée NMEA183  qui reçoit entre autres les données venant du GPS.
Ces données sont utilisées par la radio pour les fonctions ASN.
Elles permettent aussi à la VHF de remplir le rôle de répétiteur pour les données suivantes:

  • l’horodatage
  • la position
  • la route fond
  • la vitesse fond

 


11 - Les canaux privés

Une fréquence privée, garantit à son utilisateur à la fois la discrétion et la disponibilité de la ressource.
En France pour être un utilisateur autorisé de fréquences privées, il faut être couvert par une licence d’exploitation délivrée par L’ANFR, ou appartenir à un corps ayant un statut officiel ne dépendant pas de L’ANFR (Marine Nationale par exemple; Douanes; Affaires Maritimes etc…)
Les VHF Icom peuvent alors être programmées par un installateur approuvé par Icom France pour avoir jusqu’à 70 canaux privés, en plus des canaux marine ouverts à tous. Les canaux privés peuvent être en Simplex ou en Duplex. Le pas d’espacement programmable avec les VHF Icom est de 6,25KHz.
Des fréquences privées sont régulièrement utilisées par des autorités portuaires par exemple, ou lors de certaines manifestations sportives pour les organisateurs et les concurrents.
Certains services assurant la sécurité des plages ou de plans d’eaux dans certaines communes utilisent aussi des canaux privés. Il est possible d’obtenir une licence de la part de l’ANFR de façon provisoire ou permanente, pour des usages de sécurité ou professionnels.
L’obtention d’une fréquence privée est soumise à la perception de taxe de licence.


12 - L'ASN

L’Appel Sélectif Numérique ou ASN que les Anglos saxons appellent DSC est une fonctionnalité utilisée dans les radiocommunications marine en HF et en VHF.
En France il n’est plus autorisé de vendre des VHF fixes sans ASN depuis 2000.

asn.jpg

L’ASN est un moyen d’émettre et de recevoir des appels de façon sélective avec la possibilité de choisir la nature de l’appel dans des listes d’appels définies par la norme.
Certains de ces appels sont plus connus que d’autres, ce sont par exemple les appels de détresses.
Un bouton réservé à cet usage est d’ailleurs visible sur nos VHF ASN et simplement identifiable puisque recouvert d’un capot de protection de couleur rouge et noté DISTRESS.

Mais l’ASN ne se limite pas aux fonctions de détresse et de sécurité, de nombreuses fonctions sont définies par la norme et permettent une utilisation beaucoup plus moderne et confortable de la VHF, on peut comparer cet immense progrès à celui introduit à l’époque par la numérotation automatique des téléphones par rapport à la procédure d’appel au travers d’une opératrice.
L’analogie avec le téléphone ne s’arrête pas là puisque l’ASN permet aussi d’appeler et d’identifier un appelant directement par son nom tel qu’il est saisi dans l’annuaire de la VHF.
La programmation, peut être modifiée selon la législation et les besoins pour valider des fonctions ASN évoluées, par un installateur du réseau Icom. La VHF reçoit alors de nouvelles possibilités et peut alors par exemple répondre automatiquement, sans intervention humaine à une demande de position, de type « position Request », ou permettre l’envoi volontaire de sa propre position grâce à la fonction « Position report ». Ce n’est là qu’un exemple des possibilités.
L’Appel Sélectif Numérique révolutionne le confort et la sécurité en VHF. Pour ne pas faire de compromis avec la sécurité, Icom ajoute à ses VHF un récepteur séparé qui veille en permanence le Canal 70 dédié à L’ASN, et un réglage séparé du niveau de squelch pour optimiser son efficacité.

Ci-dessous un extrait du schéma de principe ou l’on voit que le signal d’antenne est séparé en deux, puis dirigé vers deux récepteurs symétriques : un pour le canal courant et un dédié au canal 70.
Cette technique supérieure aux exigences de la classe « D » et proche du fonctionnement de la «  classe A » assure une plus grande sécurité que le balayage du 70 de la concurrence et l’assurance de ne pas perdre de message.

canal_70.jpg

 

13 - Carnet de contacts de 100 entrées

Afin de vous permettre de bénéficier simplement des fonctions avancées de l’ASN, les VHF ICOM incluent un carnet d’adresses où vous enregistrerez le code MMSI de vos amis associé à leur nom. Ainsi lors d’appel en ASN il vous suffira de les sélectionner dans la liste par leur nom pour les appeler aussi simplement qu’avec votre téléphone. Cette liste inclus les appels de groupe et peut contenir jusqu’à 100 entrées. A la réception d’un appel si l’appelant est dans votre liste c’est le nom que vous avez mémorisé qui apparaît en lieu et place du code MMSI

liste.jpg

Le canal de communication est proposé par l’appelant. Quel que soit le canal veillé par l’appelé, s’il est à portée, sa VHF ASN « sonne ». En cas d’acceptation par l’appelé les 2 VHF basculent alors automatiquement sur ce canal et la communication phonie est alors établie.


14 - Le MMSI

L’ASN pour fonctionner implique que la VHF soit renseignée avec trois informations essentielles, ce sont :

  1. Les coordonnées LAT et LONG du navire.
  2. L’horodatage
  3. L’identité du navire.

Pour les deux premiers points il est nécessaire de raccorder la VHF avec un GPS. La collecte de la date et de l’heure sont alors automatique. Pour le dernier point, la norme définie un identifiant unique pour un navire, c’est l’Identités du service mobile maritime ou numéro MMSI qui va vous permettre de bénéficier simplement des fonctions avancées de l’ASN.
Celui-ci est attribué sur demande par L’ANFR aux propriétaires de bateaux immatriculés, ce numéro est lié à la licence radio du bord. Il est composé d'un numéro à 9 chiffres appelé MMSI (Maritime Mobile Service Identity). Ce code doit être programmé, dans les appareils pour que ceux-ci puissent bénéficier des fonctionnalités de l'ASN.
Un code de trois chiffres, le MID (Maritime Identification Digit), indique la nationalité du navire ou de la station côtière. L'UIT attribue à chaque état un, ou plusieurs MID, (selon l'importance de la flotte nationale). À ce jour, la France métropolitaine possède 3 MID : 226, 227 et 228.
Ex : MMSI d'un navire immatriculé en métropole : 227 250 010
Le MMSI des stations côtières françaises ou étrangères commence toujours par 00, suivi du MID + 4 chiffres.
Ex : MMSI du CROSS Gris-Nez : 00 227 5100


15 - L’appel en ASN

Appel de routine d’un correspondant en VHF :
Les VHF ICOM avec ASN permettent de mettre en mémoire 100 correspondants, ainsi le N° de MMSI qui n’est pas simple à retenir est associé au nom en clair du correspondant (le bateau en général).
Il suffit alors au travers du menu de la VHF de choisir son correspondant dans la liste, puis le canal VHF sur lequel on désire se parler (le 08 par défaut) et de lancer l’appel.
Le correspondant quel que soit le canal veillé, reçoit la demande assortie d’une sonnerie spécifique, il lui suffit d’accepter l’appel pour que les deux VHF se retrouvent sur le même canal et que la conversation puisse s’établir.
L’ASN permet différents types d’appels selon la configuration validée par l’installateur, ce sont entre autres :

  • Appels de détresse
  • Appels d’urgence
  • Appels de sécurité
  • Appel de groupe (group call)
  • Demande de position (position request)
  • Report de position (position report)
  • Vérification de la possibilité de joindre un correspondant (Polling)
  • Test du bon fonctionnement de l’appel sélectif…

Certains de ces appels peuvent être configurés dans nos équipements par l’installateur pour une réponse manuelle ou automatique. Une VHF Icom ASN configurée en réponse automatique pour un "position request" répondra automatiquement à la demande de position même si personne à bord n’est en mesure de manipuler la radio.
Les équipements ICOM peuvent être raccordés sur différents modèles de traceur de cartes compatibles, la position des bateaux reçus ou celle des bateaux interrogés apparait alors directement sur l’écran.


16 - Compatibilité avec le Marinecommander

Les VHF Icom actuelles l’IC-M323 ;  l’IC-M423 ; l’IC-M400BB et l’IC-M506 sont compatibles ASN avec l’écran multi fonction Icom « MarineCommander » (Traceur ; radar ; sondeur etc…).
 

marinecommander.jpg

Tous les types d’appels reçus ou émis en ASN au travers de VHF Icom compatibles peuvent être visualisés depuis le MarineCommander. Les navires dont la position est transmise (« Position report »; « Position Request »; détresse; MOB…) peuvent être représentés directement sur la cartographie ou l’image radar. L’ensemble réalise alors autour d’un ou plusieurs écrans une chaîne de navigation complète pouvant intégrer: Radar; Arpa; Cibles AIS; VHF; cartographies; navigation; GPS; notes; photos; sondeur; NMEA2000 etc…
 
carte.jpg

 

17 - Compatibilité des VHF ASN Icom avec le MA-500TR

Les VHF Icom compatibles peuvent venir s’intégrer avec l’émetteur-récepteur AIS classe B, MA-500TR.
Il est alors possible de sélectionner une cible sur le MA-500TR et de l’appeler automatiquement en ASN.

ma-500.jpg


Conclusions

La VHF plus que Jamais est l’outil permettant d’assurer la sécurité des plaisanciers et des professionnels de la mer pour au moins les raisons suivantes:
  • La portée radio
  • la disponibilité permanente de la ressource
  • la veille par les moyens de secours
  • La compatibilité avec les moyens des intervenants en cas de fortune de mer
  • l’universalité de cette solution
  • Les  qualités du système mondial SMDSM et de sa mise en œuvre au travers de l’ASN
Alors même si d’autres moyens peuvent aider en complément, seule la VHF est l’outil indispensable de communication dans le domaine maritime.
En plus de cette profusion d’argument c’est devenu avec l’ASN et le GPS un moyen confortable et très  simple de communiquer en mer avec ses amis et de les localiser.

 

Les Services Discount Marine

Discount Marine

Spécialiste de la vente d’électronique pour la plaisance, Discount Marine vous propose une sélection de produits parmi les plus grandes marques du nautisme. Vous cherchez un GPS, un sondeur, un radar, un pilote automatique, une radio VHF, du matériel de sécurité, ou d'accastillage ? Nous sommes là pour vous conseiller. Discount Marine, c'est aussi un espace communautaire avec des forums et des blogs pour discuter, partager, informer autour du nautisme.

Retrouvez-nous sur