Les Glénans....?Une bonne école?

Les Glénans....?Une bonne école?

Posté le 9 décembre, 2005 - 23:33
4884 lectures
33 commentaires
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(0 vote)

Bonjour à tout le monde!

Je m'appelle Ludo, et je cherche à apprendre à naviguer...Hormis des rudiments théoriques de mon permis hauturier je n'ai aucune expérience...Pas mal de voileux m'ont parlé de l'école des Glénans...Qu'en pensez vous? Quel conseil avez vous à me donner?

33 commentaire(s)
  • lepiaf37
    lepiaf37
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 26/04/2005
    Messages : 17
    Le 10 décembre, 2005 - 21:14

    Perso je n'ai aucune experience en voile mais j'ai toujours entendu parler des glenans en bien et ce depuis de nombreuses années :)

  • Maxspeed
    Maxspeed
    Hors ligne
    Quartier-maître
    Inscription : 28/11/2003
    Messages : 6
    Le 10 décembre, 2005 - 21:42

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh ! y m'vient des boutonssssssss !

    Je ne connais pas les Glénans à proprement parlé, mais j'ai fréquenté quelques purs "produits" de cette école. Je suis sans doute mal tombé, mais en gros, j'ai l'impression qu'ils subissent un lavage de cerveau !! Les Glénans par ci les Glénans par là ... ce sont souvent des moulinettes à paroles, mais pas grand chose dans les actes.
    Ah ! Si ! On m'a parlé d'un équipier qui était passé par les Glénans. Adorable, performant, bien sous tout rapport. Mais curieusement, pour lui, nous n'avons appris qu'il avait fait les Glénans que bien plus tard !!!

    Avant d'apprendre "la voile", je pense qu'il vaut mieux apprendre à connaitre la mer, et surtout, surtout, rester humble ! Certains petits clubs l'ont bien compris.

    Ce n'est que mon avis, mais je le partage ! :wink:

  • ludo33
    ludo33
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 09/12/2005
    Messages : 1
    Le 12 décembre, 2005 - 14:08

    :roll: ...Merci de vos réponses... Concernant les Glénans je ne sais pas quoi penser... Une chose est sure, c'est que lorsque j'évoque l'apprentissage de la voile c'est toujours cette école qui revient... Leurs prix sont parmis les plus compétitifs... Je sais vraiment pas quoi faire... L'apprentissage sur le tas, c'est une idée mais elle est risquée et couteuse puisque il faut au mieux avoir un bateau au pire en avoir un a sa disposition... Et puis il y a l'ecole... Mais laquelle... :?: 8O

  • Roland
    Roland
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 20/08/2004
    Messages : 4
    Le 12 décembre, 2005 - 14:20

    J'ai fait les glénans il y a presque 20 ans et je n'en ai jamais tiré une gloire (y a belle lurette que je n'ai plus la carte et que je ne reçois plus le bulletin).

    Par contre j'y ai appris l'autonomie et l'humilité. Sentiments qui m'ont rendus de grands services quand j'ai volé de mes propres ailes.

    Je pense que l'on ne peut critiquer quelque chose (ou quelqu'un) que lorsque l'on connait son sujet........ :roll:

  • gépéto
    gépéto
    Hors ligne
    Quartier-maître
    Inscription : 19/10/2004
    Messages : 13
    Le 12 décembre, 2005 - 22:25

    Personnellement je " pratique " les Glénans depuis 22 ans et je n'envisage pas d'arréter . Il y a un peu plus de 800 moniteurs dans cette école donc bien sûr l'enseignement va un peu varier de l'un à l'autre suivant sa personnalité . Mais le contenu de cet enseignement est mis au point en accord avec la fédération française de voile et les années d'expérience aidant la grande majorité des stagiaires sortent satisfaits de cette école.

  • merlain
    merlain
    Hors ligne
    Maître
    Inscription : 21/06/2003
    Messages : 25
    Le 13 décembre, 2005 - 17:00

    Bonjour à tous :)

    J'ai commencer au Glénans et je pense continuer 8)
    Les Glénans offrent de beaux atout comme :
    Des stages d'apprentissage de 4 niveaux "stages expert"
    Des stages itinérants de 4 niveaux "stages à bord"
    Les deux formules sont à durée variables.
    Les moniteurs sont des passionné(e)s et aime partager leurs passions.
    Et pour la flote, il ont de beaux bateau et de beaux sites "Painpol, Marseillan, Concarneau... donc divers bassin de navigation= divers pratique de voiles :)
    C'est sûr :roll: C'est comme partout, ça dépend comment on sadapte et se qu'on y attend :wink:
    J'ai rencontrer des gens super sympa et des gens qui s'attendait au et là ça c'est mal passé pour eux.
    Chacun fait comme il entend !
    Mais il me viendrait pas à l'idée de prendre la mer sans connaissance ou de pratique de navigation.
    Ps: Non, il y a pas de lavage de cerveau :lol: :lol: :lol:

  • Pascalus IV
    Pascalus IV
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 19/05/2003
    Messages : 101
    Le 13 décembre, 2005 - 18:07

    Maxspeed a écrit :

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh ! y m'vient des boutonssssssss !

    Je ne connais pas les Glénans à proprement parlé, mais j'ai fréquenté quelques purs "produits" de cette école. Je suis sans doute mal tombé, mais en gros, j'ai l'impression qu'ils subissent un lavage de cerveau !! Les Glénans par ci les Glénans par là ... ce sont souvent des moulinettes à paroles, mais pas grand chose dans les actes.
    Ah ! Si ! On m'a parlé d'un équipier qui était passé par les Glénans. Adorable, performant, bien sous tout rapport. Mais curieusement, pour lui, nous n'avons appris qu'il avait fait les Glénans que bien plus tard !!!

    Avant d'apprendre "la voile", je pense qu'il vaut mieux apprendre à connaitre la mer, et surtout, surtout, rester humble ! Certains petits clubs l'ont bien compris.

    Ce n'est que mon avis, mais je le partage ! :wink:

    on ne se connais pourtant pas mais je exactement le meme sentiment sur les glenans... une theorie plus ou moins discutable, une pratique ridicule mais bcp de donneur de leçon a tout va...

    J'ai été vacciné quand je les ai vu rentrer sur 2 fantasia a la voile dans un bassin a flot en cognant tout le monde dans l'ecluse puis tout le monde sur les catways sans une excuse et en gueulant plus fort qu'un troupeau de mouettes sur un bout de baguette...

    Perso si tu veux apprendre a naviguer et comme je vois que tu habites en Gironde, prend contact avec le CVA (club de voile d'arcachon) et propose toi comme equipier pour els regates dominicale, je connais nombre de skipper qui en cherche meme sans experiece (pour faire du poid au vent) et ouvre les yeux, ecoute attentivement... tu apprendras bcp plus que sur n'importe quel stage pour pas cher du tout...

  • Erik
    Erik
    Hors ligne
    Maître
    Inscription : 23/10/2005
    Messages : 61
    Le 13 décembre, 2005 - 21:55

    Bonjour,
    C'est une école qui a plutot une bonne réputation.Fréquentant leur zone de prédilection je les observe de l'extérieur. Les personnes que je connais qui l'ont pratiquée sont trés satisfaite. Pourtant j'ai quelques remarques : Tant qu' a formé des voileux qui cracheront sur les bateaux à moteur il y a quelques règles de savoir vivre.

    Il ne faut pas arrivé en cata à 10 noeuds ou + entre les corps morts de ST Nicolas. C'est la que les enfants jouent avec l'annexe.
    Il faut respecter les 8 noeuds voir les cinqs noeuds quand on expedie les stagiaires sur les différentes iles avec les barques en alu.

    Quand Archipel passe les Pierres Noires c'est pas bien de "pousser" le gars qui est devant avec son petit pneumatique, même si c'est un chasseur sous marin.

    Enfin quand on est de corvée de chiottes c'est pas bien de venir vider la poubelle sur la plage EST de Penfret à 15 heures le 14 Aout. En fait vu l'odeur et la protestation de quelques plaisanciers ils l'ont abandonnée là et c'est la marée haute qui en submergeant la poubelle à fait le reste.

    Sinon je pense que les "anciens" auraient aimé avoir un bond petit diesel pour les arrivées de port ou pour quitter un mouillage encombré. Alors je ne comprends pas pourquoi certains chef de bord s'acharnent à faire des manoeuvres à la voile alors qu'il y a une chance sur trois pour qu'il "tape" quelqu'un ou embarque son mouillage.Ca part d'un bon sentiment mais au permis moto en zigzague entre des cones pas entre les voitures de Monsieur tout le monde.

    C'est vrai qu'on les remarque surtout quand ça se passe mal donc c'est sans doute une bonne école.

  • Pascalus IV
    Pascalus IV
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 19/05/2003
    Messages : 101
    Le 14 décembre, 2005 - 10:05

    erik a écrit :

    Sinon je pense que les "anciens" auraient aimé avoir un bond petit diesel pour les arrivées de port ou pour quitter un mouillage encombré. Alors je ne comprends pas pourquoi certains chef de bord s'acharnent à faire des manoeuvres à la voile alors qu'il y a une chance sur trois pour qu'il "tape" quelqu'un ou embarque son mouillage.Ca part d'un bon sentiment mais au permis moto en zigzague entre des cones pas entre les voitures de Monsieur tout le monde.

    :lol: c'est donc une habitude chez eux...

  • gépéto
    gépéto
    Hors ligne
    Quartier-maître
    Inscription : 19/10/2004
    Messages : 13
    Le 14 décembre, 2005 - 13:12

    Je réponds à la question pourquoi certains chefs de bord s'acharnent à faire les manoeuvres à la voile

    En fait aux Glénans il y a une partie formation de stagiaires et ensuite formation de moniteurs.

    Or pour qu'un futur moniteur soit reconnu en tant que tel par la Fédération Française de Voile il y a un certain nombre d'exercices mis au point par cette même FFV qui ne se font qu'à la voile . C'est pour ça que certains équipages passent leur temps à faire des prises de coffre à la voile ou des mouillages à la voile .

    Maintenant il y a plus de 10.000 stagiaires chaque année aux Glénans . Ca fait beaucoup de monde sur l'eau et pas mal de chances pour qu'il y ait de temps en temps un incident malheureux qui sera tout de suite monté en épingle.

  • Pascalus IV
    Pascalus IV
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 19/05/2003
    Messages : 101
    Le 14 décembre, 2005 - 14:20

    gépéto a écrit :

    Je réponds à la question : pourquoi certains chefs de bord s'acharnent à faire les manoeuvres à la voile :

    En fait aux Glénans il y a une partie formation de stagiaires et ensuite formation de moniteurs.

    Or pour qu'un futur moniteur soit reconnu en tant que tel par la Fédération Française de Voile il y a un certain nombre d'exercices mis au point par cette même FFV qui ne se font qu'à la voile . C'est pour ça que certains équipages passent leur temps à faire des prises de coffre à la voile ou des mouillages à la voile .

    Maintenant il y a plus de 10.000 stagiaires chaque année aux Glénans . Ca fait beaucoup de monde sur l'eau et pas mal de chances pour qu'il y ait de temps en temps un incident malheureux qui sera tout de suite monté en épingle.

    dans mon cas c'etait pas une prse de coffre ou un mouillage a la voile mais des maneuvre dans un port entre les cat-ways

  • Maxspeed
    Maxspeed
    Hors ligne
    Quartier-maître
    Inscription : 28/11/2003
    Messages : 6
    Le 15 décembre, 2005 - 00:22

    Chose curieuse : il y a toujours les "pour" et les "contre".

    Je ne critique absolument pas l'enseignement qui est pratiqué dans cette école: je ne le connais pas. Les dérives dont vous parlez ci-dessus sont malheureuses mais logiquement "normales" dans le cadre d'une école qui brasse un nombre si important de stagiaires.

    Disons simplement que les gens qui se "ventent" d'avoir suivi cette formation ne sont sans doute pas ceux qui ont compris la "mer". Ils ont appris beaucoup dans les livres et les salles de cours et un tout petit peu sur l'eau. Ils ressortent des théories mais ont souvent du mal à les restituer.

    Il doit y avoir un certain nombre de stagiaires qui ont "digérer" cet enseignement et l'ont intégré à leur propre sensibilité et connaissance du milieu. Je doute que ceux-là n'aient que les "Glénans" à la bouche.

    La question serait sans doute d'avantage de savoir s'il s'agit d'apprendre à "naviguer en bon marin" ou simplement à faire étal de ses modestes connaissances de manoeuvrier. Nous retrouvons la même chose sur les pistes de skis (la saison est propice) : le skieur qui veut démontrer à tout le monde son savoir faire en déboulant sur les pistes encombrées ou se faisant piéger en hors-piste et le montagnard qui a, tout enfant, appris le respect de la nature et qui peut vous emmener en toute sécurité dans des endroits magnifiques. Je sais que les Glénans joue à fond sur le registre de la sécurité (port du gilet etc ...). Je crains simplement que la bonne réputation de cette école ne gonfle de trop la tête à certains ...

    Découvrir la mer, c'est peut-être rendre innés les acquis ... et pour cela il faut du temps, les stages ne suffisent pas.

  • Erik
    Erik
    Hors ligne
    Maître
    Inscription : 23/10/2005
    Messages : 61
    Le 24 décembre, 2005 - 09:26

    Bonjour,
    je suis d'accord avac le fait qu'il est nécessaire de savoir faire toutes les manoeuvres à la voilemais il y a un mais :
    Dans le cas ou le moteur est en panne (ça m'est arrivé) on rentre sous voile et on prend une place qui limite les riques d'abordages et ensuite on avise.La seule fois ou ça m'est arrivé je n'ai pas pris mon emplacement car j'aurai du arrivé au vent arrière, j'ai donc pris un emplacement à l'entrée du port bout au vent. Ensuite je me suis occupé de mon moteur.
    Dans le cas d'un mouillage sur ancre je serais resté derrière tout le monde.
    Pour quitter un mouillage encombré sans moteur:
    J'anticipe les risques en montrant à l'équipier les bateaux qu'on risque de taper.Je mets des parbattages.je prévients éventuellement mes voisins.
    Maintenant si c'est possible on peut aussi partir en marche arrière en laissant chasser son mouillage.
    Le peu de fois ou j'ai eu à gérer une telle situation le mot d'odre était de ne toucher personne quitte à retarder le départ.
    L'enseignement doit donc tenir compte du fait qu'i faut parfois changer son programme en fonction de la situation(comme pour la météo).
    Nous ne sommes plus dans les années 75 et il faut prendre en compte le facteur "encombrement".

    Il est aussi évident que faire des exercices avec un bateau qui n'est pas le sien c'est facile
    .
    Joyeux Noël a tous.

  • stétho
    stétho
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 04/02/2006
    Messages : 1
    Le 4 février, 2006 - 19:36

    Bonsoir.

    Personnelement, j'ai fait un stage aux Glénans, et loin de moi l'idée de le mettre sur un CV!!!

    Certes, c'était un stage de débutant, mais nous étions (les 4 stagiaires) très motivés, et notre moniteur, un sacré loup de mer, nous a appris à aimer avant tout la mer, à la contempler, à la respecter...

    Nous passions 6 heures sur l'eau chaques jour et pas 6 heures dans les bouquins!

    Sans doute cela venait -il du fait que j'ai navigué à Marseillan en hiver... et que nous n' étions pas là que faire "bronzette"?

    Ensuite, bien sûr, encore heureux qu'il n'y ait pas que les Glénans pour apprendre la voile!!!

    Bonne formation à toi ludo33 !!!

  • penloch
    penloch
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 30/03/2006
    Messages : 2
    Le 2 avril, 2006 - 18:36

    Bonjour,

    Une toute petite précision pour les non bretons:" les Glénan" en breton toujours invariable jamais de "s" au pluriel .

    Ce qui me gênerait aujourd'hui, c'est de mettre une brassière pour faire 30m en annexe par F0 . La sécurité est essentielle mais il faut à mon sens en mer savoir avant tout interpréter les éléments et non appliquer des principes,qui seront vite oubliés lors de navs sur d'autres bateaux . Le coté militaire à ses limites. Par ailleurs c'est une école qui fait depuis très longtemps ses preuves et qui a formé des dizaines de milliers de stagiaires .

    Bon vent

  • gépéto
    gépéto
    Hors ligne
    Quartier-maître
    Inscription : 19/10/2004
    Messages : 13
    Le 3 avril, 2006 - 09:44

    Rassure toi , tu ne porteras plus la brassière par force Zéro !
    Ce qu'il faut bien comprendre c'est que la règlementation pour les écoles de voile s'est sacrément renforcée ces dernières années . Surtout depuis certains accidents en mer ou en montagne également.
    Dès qu'il y a un peu de vent le chef de bord doit demander à ses équipiers de porter la brassière et ceci doit être noté dans le livre de bord. Si ce n'est pas fait en cas d'accident le cdb est responsable pénalement. C'est l'évolution de la société qui veut ça que ce soit en France ou ailleurs .

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 3 avril, 2006 - 11:42

    Bonjour.

    Les noms propres sont invériables en Français, pas seulement les noms bretons !!! :lol:

    Je n'ai jamais compris comment ils ont pu se permettre une telle faute d'orthographe dans le nom de leur centre, alors que quand on lit leur "Cours", c'est très bien écrit, sans faute.

    Cordial.

  • penloch
    penloch
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 30/03/2006
    Messages : 2
    Le 3 avril, 2006 - 17:55

    pour Gepeto;
    Pardon mais je demeure en face des Glénan( Trévignon) et je vais souvent mouiller dans l'archipel, et quelque soit le temps le port de la brassière est obligatoire pour les stagiaires et moniteurs bien sur .

    Même à Port Tudy (Groix) le débarquement du croiseur au corps mort ( 30m à tout casser) jusqu'à la petite plage se fait brassière capelée .

    A+

  • gépéto
    gépéto
    Hors ligne
    Quartier-maître
    Inscription : 19/10/2004
    Messages : 13
    Le 3 avril, 2006 - 23:42

    Tu habites à Trévignon quelle chance tu as ! Surveille bien la mer , la transat AG2R va bientôt partir.

    Tous les stagiaires que tu vois débarquer dans l'archipel sont ceux qui logent sur les iles et donc eux ont l'obligation d'embarquer et de débarquer avec la brassière .

    Mais en croisière " si les conditions du moment le permettent " on débarque sans la brassière .

    Pour aller chez Ty Bedef on serait plus embarassé qu'autre chose avec cette brassière qu'on ne saurait pas où mettre !

  • le caustique
    le caustique
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 10/07/2006
    Messages : 4
    Le 10 juillet, 2006 - 19:37

    J'ai personnellement fait des stages de cata aux Glénans, je pense que le site se prête à la voile , les cours se déroulent pendant toute la journée et parfois tard le soir , il n'y a rien d'autre à faire que faire de la voile, la progression peut être significative pour une personne motivée et le côté robinson crusoé apporte une touche d'exotisme à ces stages;A la fin de la semaine on n'aime ou on déteste!!!!

  • cyril
    cyril
    Hors ligne
    Maître
    Inscription : 23/07/2007
    Messages : 26
    Le 3 mai, 2016 - 22:37

    çà c'est du déterrage en règle! 10 ans! et pour dire quelque chose qui est écrit plus haut (800 moniteurs, le niveau varie), bravo! rit
    par chez moi on lprend des raccourcis, on les appelle les "Glands"

  • anmol77
    anmol77
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 26/04/2016
    Le 13 mai, 2016 - 07:36

     Il y a un peu plus de 800 moniteurs dans cette école donc bien sûr l'enseignement va un peu varier de l'un à l'autre suivant sa personnalité . 

    _________________
    === www.solitairechamp.biz ===

  • mimich38
    mimich38
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 20/09/2016
    Le 20 septembre, 2016 - 17:17

    en 1972 , il n'y avait pas de moteur sur les bateaux de croisière des Glénans
    et on passait le raz de Sein avec un brouillard menacant , voir prendre la godille ou mouiller le grapin de l'annexe (comme les figaristes...)

    Il est vrai que certains Cotres ont perforé des coques à port laforêt, mais c'était rare , et le Bout dehors devait être rentré...

    Vieux Glénanais depuis cette date, le simple fait de pouvoir naviger à la voile pure est un plus

    Cela vous permet de ne pas appeler la SNSM ou le 112 pour une broutille

    J'ai plusieurs fois fait des entrées à la voile avec des bateaux de locations suite à des pannes divers (pompe injection, perte de l'hélice...), et j'étais bien content de savoir faire

    Et je pense que les accidents  collisions au moteur dans les ports sont trés fréquents, c'est de plus la majorité des rapports de Mer

    Donc, non non non , je n'ai jamais regrétté de ne pas avoir de moteur

  • oyster
    oyster
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 22/04/2007
    Messages : 67
    Le 21 septembre, 2016 - 11:33

    L'école de voile des glénans  est l'une des meilleurs  ,mais il faut accepter les conditions qui peuvent pour certain ne plus etre dans la tendance ...
    Le coté militaire pourrait rebuter ?
    Pour ma part ancien moniteur de voile (loctudy) ,j'avais apprécié ce stage de paques  ,et, malgrés les conditions de l'époque !
    bref , dans tous les cas plaisance doit se trouver dans plaisir ,sinon ...........

  • Azerty.999
    Azerty.999
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 19/08/2018
    Le 19 août, 2018 - 13:32
     
    • Maxspeed
      Hors ligne 
      Quartier-maître 
      Inscription : 28/11/2003 
      Messages : 6 
      Le 15 décembre, 2005 - 00:22
    •  

      Bonjour,
      je suis d'accord avac le fait qu'il est nécessaire de savoir faire toutes les manoeuvres à la voilemais il y a un mais :
      Dans le cas ou le moteur est en panne (ça m'est arrivé) on rentre sous voile et on prend une place qui limite les riques d'abordages et ensuite on avise.La seule fois ou ça m'est arrivé je n'ai pas pris mon emplacement car j'aurai du arrivé au vent arrière, j'ai donc pris un emplacement à l'entrée du port bout au vent. Ensuite je me suis occupé de mon moteur.
      Dans le cas d'un mouillage sur ancre je serais resté derrière tout le monde.
      Pour quitter un mouillage encombré sans moteur:
      J'anticipe les risques en montrant à l'équipier les bateaux qu'on risque de taper.Je mets des parbattages.je prévients éventuellement mes voisins.
      Maintenant si c'est possible on peut aussi partir en marche arrière en laissant chasser son mouillage.
      Le peu de fois ou j'ai eu à gérer une telle situation le mot d'odre était de ne toucher personne quitte à retarder le départ.
      L'enseignement doit donc tenir compte du fait qu'i faut parfois changer son programme en fonction de la situation(comme pour la météo).
      Nous ne sommes plus dans les années 75 et il faut prendre en compte le facteur "encombrement".

      Il est aussi évident que faire des exercices avec un bateau qui n'est pas le sien c'est facile
      .
      Joyeux Noël a tous.

      à cela j'aimerai ajouter le fais qu'evidement ils beaucoup plus simple pour les encadrants et satgaires de faire des manneauvres avec un voilier habitables des Glenans.. surtout avec une caution de 80€ (je crois que maintenant elle aaugmenter a 150€), parce qu'en location la caution du bateau varie entre 2000 et 7000 € suiavant l'unite...

      voilà..

  • oyster
    oyster
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 22/04/2007
    Messages : 67
    Le 19 août, 2018 - 19:07

    Bonjour;
    Ancien moniteur de voile du POULDU ,les GLENAN conserve une excellente image en dépit du coté militaire indispensable sur une ....ile .!......
    Il s'agit de faire un choix entre un stage efficace mais pépére sur le continent ,et une école qui ne peut proposer qu'un internat....

  • fanch@
    fanch@
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 29/01/2020
    Le 29 janvier, 2020 - 12:18

    Bonjour à tous ,
    Je constate en lisant ces avis avisés sur ce forums que beaucoup de choses ont changé depuis que la fameuse ecole de voile a vu le jour sous l'impulsion des fondateurs Helene et Philippe Vianney.
    A cette epoque on apprenait a naviguer , a vivre ensemble,a respecter le matèriel voire le réparer soi meme suite a une fausse manoeuvre.
    Il en reste quelquechose a ceux et celles qui ont navigués dans cet esprit ne serais ce que la responsabilité de rentrer au catway en limitant au maximum les risques de casse pour les autres bateaux.
    Hélas les choses ont bien changé depuis , les accrochages font partie du quotidien et on oublie de se faire connaitre.
    Normal , la mer ne s'apprend pas en une seule leçon.L'ethique meme de l'ecole des Glenan a disparu des manuels.
    Ecole de Glenan est devenue une entreprise commerciale qui gére un nombre important de voiliers
    Les stagiaires peuvent avoir en mains de tres gros voiliers qui font de trés gros dégats quand ils rentrent au port de nuit par tempete avec des moniteurs qui ont oublié que  leur responsabilité est de ne pas prendre de risque pour l'equipage et les bateaux au port.
    Le risque est minime ,ce n'est pas mon bateau...l'assurance est la pour couvrir les dégats demain je rentre a Paris et je pourrai me pavanner...J'ai fait les Glénan...super ecole..bla bla bla.
    A ceux qui se reconnaissent ici la prise de catway a couté 11 000€ et les problemes ne sont pas réglés.
    Dormez en paix , noubliez pas de vous inscrire pour un stage de perfectionnement en 2020
    Kénavo
    Fanch'

  • oyster
    oyster
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 22/04/2007
    Messages : 67
    Le 29 janvier, 2020 - 15:57

    Le moniteur est responsable de l'équipage et du bateau dans tous les cas ,et, dans toutes les écoles .
    La réputation est difficile à construire ,mais toujours rapide à détruire.
    Nous constatons un peu partout des "incivilités" tant parmis les pros que les plaisanciers !....
    et ,si tout est probable , tant que rien n'est certain avec un témoignage écrit ., la prudence est de mise .
    .
    11000 euros de dégats sans connaitre" l'indélicat  " doit  cependant laisser des traces sur son bateau .
     

  • fanch@
    fanch@
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 29/01/2020
    Le 29 janvier, 2020 - 19:02

    L'indelicat s'est manifesté et n'est donc pas un inconnu..Le probleme n'est pas l'accident qui peut arriver bien entendu.
    Le probleme réside dans les circonstance qui ont conduit a l'accident et le manque de lucidité du moniteur qui malgré les circonstances de meteo et de nuit a pris la responsabilité de laisser a la barre un stagiaire rentrer dans le port comme un chien dans un jeu de quille.

    L explication malheureuse de l'ecole de voile ....".il faut bien qu'ils apprennent " ma convaincu que les habitudes ne changeront pas et que demain le meme accident se reproduira de la meme façon.
    Le particulier qui rentre au port avec son bateau avec des conditions météo déplorables mettra a la barre le plus qualifié pour executer la manoeuvre.
     

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 86
    Le 30 janvier, 2020 - 00:56

    Attention à ne pas généraliser à partir de cas particulier....

    même si on peut comprendre la mauvaise image que 
    notre ami forumeur a des "GLENAN" à partir de ce
    triste évènement ....

  • oyster
    oyster
    Hors ligne
    Capitaine de frégate
    Inscription : 22/04/2007
    Messages : 67
    Le 30 janvier, 2020 - 07:37

    . Dans une situation délicate  le moniteur se devait de prendre la barre  ,et, l'école de voile s'abstenir d'un commentaire  , ou ,l'indifférence  des faits apparait  comme  inéluctable !...

     

  • Dxman
    Dxman
    Hors ligne
    Moussaillon
    Inscription : 17/01/2020
    Le 30 janvier, 2020 - 10:57

    C'est une bonne école, il n'y a pas de souci, cependant, je ne sais pas si elle existe toujours maintenant ! il faudra faire quelques recherches

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 86
    Le 30 janvier, 2020 - 12:37

    Dxman a écrit :

    C'est une bonne école, il n'y a pas de souci, cependant, je ne sais pas si elle existe toujours maintenant ! il faudra faire quelques recherches

    il n'est pas difficile de vérifier l' existence de cette institution clindoeil

    Dans les années 60 / 70 on disait qu'on reconnaissait un
    bateau des Glénans à .. l'odeur ... vu que le "confort" de 
    leurs voiliers était aussi minimaliste que l'équipage était
    nombreux ( et quelque peu entassé ) à bord dents.

    A l'époque, les bateaux étaient dépourvus
    - de moteur auxiliaire ( ce qui permettait une belle
    formation à la godille mrgreen ) 
    - de WC , un simple seau faisait l'affaire et évitait
    les soucis de plomberie liés à l'utilisation d'un WC
    Marin, et/ou les problèmes liés aux vannes sous 
    la flottaison.
    Et pour l' electronique de bord... non
    d'un autre coté, ... les GPS n'éxistaient pas... rit

    Pas de risque non plus de trouver un guindeau
    électrique ... 

    De nos jours, les voiliers des GLENANS sont des
    modèles bien plus actuels que les bateaux 
    historiques, les fameux "cotres des Glénans",
    "SEREINE", et la floppée de plans Herbulot en
    contreplaqué (Vaurien / Caravelle / Caragogne /
    Corsaire / Mousquetaire .... ).

    Il est possible de faire des stages sur les différentes
    "façades" ( Manche, Atlantique, Mediterranée, y
    compris en Corse )  ainsi qu'aux Antilles. 

    Planche à Voile, dériveurs, Catamaran de sport,
    habitables, ce ne sont pas les différents "supports"
    qui manquent ...

Les Services Discount Marine

Discount Marine

Spécialiste de la vente d’électronique pour la plaisance, Discount Marine vous propose une sélection de produits parmi les plus grandes marques du nautisme. Vous cherchez un GPS, un sondeur, un radar, un pilote automatique, une radio VHF, du matériel de sécurité, ou d'accastillage ? Nous sommes là pour vous conseiller. Discount Marine, c'est aussi un espace communautaire avec des forums et des blogs pour discuter, partager, informer autour du nautisme.

Retrouvez-nous sur