Tabur 320

Tabur 320

Posté le 12 août, 2020 - 15:10
2271 lectures
13 commentaires
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(0 vote)

J’ai un Tabur 320 qui traine depuis des années au fond du hangar et cette année j’ai décidé de le remettre en état pour des ballades tranquilles en Seine et bord de mer (Calvados). Ce dériveur n’a pas de foc et j’essaie de trouver quelques informations sur l’installation d’un kit foc sur celui-ci. Dimensions du foc, pose d’un étai, pose des haubans. Et soyons fou, pourquoi pas un spi ...
Ce Tabur 320 n’est plus de première jeunesse. En quelle matière est réalisée cette coque (en vue de la réparation de quelques éraflures) ?

13 commentaire(s)
  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 12 août, 2020 - 15:33

    Happy Days a écrit :

    J’ai un Tabur 320 qui traine depuis des années au fond du hangar et cette année j’ai décidé de le remettre en état pour des ballades tranquilles en Seine et bord de mer (Calvados). Ce dériveur n’a pas de foc et j’essaie de trouver quelques informations sur l’installation d’un kit foc sur celui-ci. Dimensions du foc, pose d’un étai, pose des haubans.

    Bonjour

    Bonne idée de remettre en navigation ce sympathique
    petit dériveur super

    Il se trouve que j' en ai un que je vais bientot 
    mettre en vente
    Il est équipé d'un foc, donc, il ne me sera pas trop
    difficile de t'en donner les cotes.

    Attention à une chose, en passant d'un gréement de
    "cat boat" ( autrement dit , seulement 1 grand-voile )
    à un gréement avec foc , le mat doit etre reculé .
    il ne passera plus dans le trou du pontage avant noir.

    J'ai déjà parlé ICI du 320, je recite donc le passage 
     

    ski wake a écrit :

    ... en un peu plus petit ( et plus bas sur l' eau ) tu as le TABUR 320 .

    Au départ il n' etait equipé que d' une grand voile  puis il est sorti en version avec un foc .

    Sa coque en polyethylene roto moulé est tres solide et peut etre trainée sur le sable sur plusieurs dizaines de mètres.

    pour info c' est un effet d' optique qui fait que la bome parait si relevée ... Nous venions de partir du bord de plage ( départ style " 24 H du Mans ) et là j' etais en train de regler mon foc avant de m'occuper de la Grand voile ...

     

    pour info , ce bateau sera à vendre au printemps ( visible à PAris 19 ) .

    Je l' ai même équipé d' un spi d' Equipe, c' est à ma connaissance le seul 320 equipé d' un spi . J' en ai profité pour l' equiper d' un mat neuf

    il peut etre utilisable par 2 jeunes ou un adulte et un jeune . Mais 2 adultes de 70 kgs à bord vont se trouver à l' etroit !!

    Il n' est pas auto videur ; il a une derive sabre, et un safran pivotant

    il y a un certain nombres de photos de 320  ici  http://www.google.fr/search?q=tabur+320+occasion&hl=fr&sa=N&prmd=imvns&tbm=isch&tbo=u&source=univ&ei=FTZVT6faLKK20QX6ooGbDg&ved=0CE4QsAQ&biw=1366&bih=643

      
    C'est

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 12 août, 2020 - 15:45

    Happy Days a écrit :

    ..., pose d’un étai, pose des haubans. 

    Effectivement, autant la version initiale en
    "CAT BOAT"  avec seulement la grand voile ne
    disposait pas forcément de haubans  ( mais il me
    semble qu'il y avait quand meme un étai ) 

    Autant la version avec foc doit avoir des haubans 
    en plus de l' étai.

    Mais pour la mesure des haubans, il vaut mieux
    fixer provisoirement des bouts sur le pontet fixé 
    en hauteur devant le mat pour l' étai, et en déduire /
    mesurer la longueur des haubans.

    2 choses à voir 

    1 ) pour avoir un bon équilibre sous voiles, et
    permettre de fare un près "honorable" , il faut
    donner une certaine "quete" au mat 
    ( l' incliner un peu vers l'arrière ) ... 
    en gros, le bon réglage de quete c'est quand
    la bome est quasiment horizontale 

    2) pour la longueur des cables ( étai et haubans )
    ce sera evidemment fonction du positionnement
    du point d'ancrage haut .
    A noter que, contrairement à la majorité des
    dériveurs avec foc, ce bateau ne dispose pas de
    barres de fleches.

    Il vaut mieux que le cable soit trop court, car entre
    les cadènes de hauban ( et celle de l' étai ) , tu y
    intercaleras des "lattes de ridoir" ( profils plats en inox
    percés de trous te permettant d'y mettre des axes 
    pour ainsi "ajuster" la tension du cable ) 

    la longueur 

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 12 août, 2020 - 16:53

    Happy Days a écrit :

    Et soyons fou, pourquoi pas un spi ...
     

    Ancien régatier en dériveur , j' ai eu la même idée ...
    de booster la surface de voile du 320 pour le fun.

    J'ai commencé par installer un "gennaker" dents
    qui était en fait mes vieilles voiles de planche
    Dufour Wing.

    J'ai commencé par la voile standard multicolore 
    ( rouge/ orange et jaune livrée en standard ) .

    Problème, gratgrat01, du fait de la longueur de la bordure,
    il fallait évidemment un "bout-dehors" pour avancer
    le point d'amure bien au-delà de l' étrave .

    Un ancien tangon de dériveur posé à plat pont
    a fait l'affaire super

    Du fait que je n' avais pas d'emmagasineur 
    j'étais obligé d'affaler le foc et de hisser mon
    "gennaker" a l'aide d'une poulie fixée en tete
    de mat.
    Le point d'écoute du gennak' passait par une
    poulie fixée sur le tableau AR .

    Mais globalement ça déventait pas mal la GV cpopossible02.

    J'ai remplacé la voile standard de 5.4 m² par une 
    voile "tempete" d'un peu plus de 4m².

    Cétait un peu mieux,mais encore conforme 
    à mes attentes , et puis, vus la taille du cockpit
    y stocker le "gennak'" quand il ' était pas utilisé 
    n'était pas très aisé cpopossible01 ...

    Disons qu'avec un "gennak'" hissé en permanence 
    et stocké enroulé a l'aide d'un enrouleur de foc 
    comme on en trouve sur certains hobie cat équipés
    de spi aurait pu etre une solution , .. mais quand
    même à la condition que le foc soit lui aussi sur
    enrouleur ...

    Je me suis dit alors qu'un spi symétrique serait 
    sans doute plus adapté. J'en avais un d'un dériveur 
    allemand que je possèdais ( un TRAINER de 4m39
    construit par le chantier KLEPPER ) , mais bon ...
    ses 13 m² faisaient que sa "bavette" se trouvait 
    au niveau de l' eau ... il aurait fallu un mat au moins
    1 mètre plus haut... gratgrat02

    J'ai fini par dégoter un spi de dériveur EQUIPE 
    ( 3m90 de long ) .
    J'ai retaillé un tangon adapté.

    Bien sur il a falllu installer un circuit de balancine
    et hale bas de tangon, en plus de la drisse de spi.

    Au niveau écoute de spi, c'est un système 
    de bout unique qui relie les 2 points d' écoute
    du spi, puisque quand on borde l'écoute 
    on choque ( éventuellement ) le bras.

    N'ayant pas installé de système de tangon
    automatique le long de la bome, j'ai un système
    de sandows qui bloquent la barre, le temps 
    que je croche le bras de spi dans le tangon
    que je lui fixe sa balancine halebas et que je
    fixe le tangon sur le mat ...

    IL faut que l' opération soit rapide clindoeil, car en me
    déplaçant vers l' avant cela modifie le centre 
    de carène et le bateau part + ou - au lof ou à
    l'abattée siffle ... 

    Manip à faire en solitaire exclusivement par force
    2 maximum. mrgreen     

      

  • Happy Days
    Happy Days
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 04/04/2020
    Messages : 17
    Le 12 août, 2020 - 17:03

    Super tous ces informations ...

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 12 août, 2020 - 17:09

    Happy Days a écrit :

    Super tous ces informations ...

    Comme quoi ...

    çà valait le coup de poser la question !  petitange

  • Happy Days
    Happy Days
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 04/04/2020
    Messages : 17
    Le 13 août, 2020 - 10:42

    Merci Ski Wake,

    je suis preneur :
    - des dimensions du foc
    - du positionnement des cadénes de haubans
    - de la position du mât (j'ai compris qu'il fallait le reculer pour installer le foc) et du détai de l'emplanture du mât
     

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 13 août, 2020 - 10:57

    OK 
    Faudra me laisser un peu de temps 
    pour tout cela 
     

  • Happy Days
    Happy Days
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 04/04/2020
    Messages : 17
    Le 13 août, 2020 - 17:55

    Ca ne presse pas, je pense que j'utiliserais ce Tabur 320 seulement l'année prochaine le temps de trouve les composants nécessaires
     

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 29 août, 2020 - 19:22

    Happy Days a écrit :

    Ca ne presse pas, je pense que j'utiliserais ce Tabur 320 seulement l'année prochaine le temps de trouve les composants nécessaires

    En 1er, puisque l'on va reculer le pied de mat 
    ( et le centre de voilure ), le mat ne va plus reposer
    sur la "semelle" en plastique noire qui prolonge le
    tube dans le quel passe le mat a partir du moment 
    ou il est sous le pont avant ( en plastique noir lui aussi )

    Afin d' éviter un poinçonnement de la coque siffle
    ( en rotomoulé donc pas d'une très grande rigidité )
    qui pourrait déformer la coque ( et donc modifier 
    la tension des haubans  mur ) ... ,  il faut :

    a) répartir l'appui du pied de mat sur le fond de la coque

    b) faire en sorte que cette plaque d'appui ne puisse 
    se "promener" d'avant en arrière.
    Evidemment, je déconseille de fixer une ou plusieurs
    vis dans le double fond de la coque ...non.

    Coup de chance pour nous, il y a des alvéoles 
    ( qui permettent l'emboitement de la coque 
    "extérieure" avec le fond du plancher / platbord ).

    Je me suis servi d'une chute de contreplaqué
    de 25 mm d'épaisseur ( à mon avis , faut pas 
    descendre en dessus de 19/20 mm ) .

    Je l' ai verni pour la protéger .

    Sur sa face inferieure, j'ai utilisé 4 embouts
    en caoutchouc qui s'emboitaient à la base
    des chaises tubulaires.
    Je les ai positionné de manière à ce qu'ils 
    s'insèrent dans les "alvéoles" d'emboitement
    entre la coque et le plancher.
      
    En procédant ainsi la plaque est immobilisée
    en avant / arrière, ainsi qu'en latéral .
    elle est simplement "posée" au contact du
    plancher.
    Plus la plaque sera longue et meilleure sera
    la répartition de l' appui.

    On prendra garde à ce que les "embouts"
    caoutchouc ne touchent pas le fond des
    alvéoles, l'objectif étant que la surface
    d'appui de la plaque de CP soit maximale
    sur le fond de coque.

    De ce fait, l' avant de la plaque va dépasser
    l' alignement de l'ancien pied de mat.

    Il y aura éventuellement lieu de faire une
    découpe en "u" pour que notre plaque de
    pied de mat se prolonge de part et d'autre
    du pied de mat ( symbolisé ci-dessous par 
    un rectangle blanc bordé d'un liseré noir ).

     
    Voir ci dessus les cotes , on peu évidemment 
    les faire varier dans une certaine mesure
    ( je rappelle qu'il s'agissait d'une "chute" de bois
    dans mon cas clindoeil ) ...

    Voyons maintenant l' autre face qui sera celle
    qui sera visible ( l'autre face étant au contact de
    la coque ) 
    on aperçoit l' accastillage qui y est fixé.loupe

    Il s'agit de "petits bricolages" réalisés avec les
    "moyens du bord" , il peut donc être amélioré dents

    voir ci dessous les différents éléments 
    Concrètement, j'ai fixé de part et d'autre
    du puits de dérive un clam cleat de chaque 
    coté :
    a babord la balacine de tangon
    a tribord la drisse de spi .
    vu la place disponible dans le cockpit, 
    je n' allais quand même pas mettre un 
    hale bas de tangon réglable mrgreen...

    J'ai donc préréglé le mousqueton de fixation 
    du bout unique hale-bas / balancine de tangon
    pour qu'une fois le tangon crocheté au mat, 
    le tangon soit horizontal avec le hale-bas tendu.

    En fait la balancine de tangon ne me sert que 
    pour reprendre le "mou" lorsque j'ai rentré le
    tangon super

    Voilà ce que l' on peut dire sur le pied de mat .. aurevoir02

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 29 août, 2020 - 19:59

    Concernant le mat, comme je l' ai dit 
    précédemment, je l' ai changé en prenant 
    un tube plus long ...

    Plusieurs raisons à cela :
    Avec un mat plus haut :
    1 - je pourrai remonter le vit de mulet
    donc avoir plus de place pour mon corps
    ( presque ) "svelte" lors des virements de
    bord, en augmentant la hauteur entre le
    fond du bateau et la bome, 20 ou 30 cm
    de gagnés sont loin d'etre négligeable ! 

    2 - je pourrai remonter l' ancrage de l' étai
    ce qui évitera que la bavette du foc ne se
    plie lorsque je suis au près serré 

    3 - Cela me donnera plus de latitude pour 
    trouver un spi et positionner correctement le
    tangon. lors de mes premiers essais, en 
    faiit mon tangon a plat pont était transformé 
    en moqueurbout dehors, moqueur02 et était encore un
    peu trop haut  gueule. Bref avec un point de
    drisse remonté d'une cinquantaine de cm,
    j' arriverai à quelquechose de plus satisfaisant
    ... super

    Alors évidemment, les personnes ayant des
    notions de physique m'objecteront qu'en 
    procédant ainsi, je remonte mon centre de
    voilure ( un peu celui de gravité ) et donc
    diminue ma raideur à la toile.

    En théorie, c'est évidemment EXACT dents
    En pratique , ... avec mon petit quintal 
    à bord mon rappel était donc lui aussi 
    largement supérieur au poids normal 
    d' équipage embarqué à bord...

    Pour en revenir au mat  ... 
    - le TUBE ( je ne compte pas les quelques
    cml du pied de mat et la tete de mat avec
    ses 2 réas pour la drisse extréieure de GV
    )
    mesure 4m61
    ( de mémoire, j' ai du acheter un tube nu de
    5 m de long et le recouper, puis l'accastiller
    avec les pièces récupérées de l'ancien mat
    ) .

    - La fixation des haubans est à 3m62.
    ( mais bon, du fait qu'il faudra jouer avec
    des lattes de ridoir pour régler les tensions
    et la quête du mat, cette dimension peut varier 
    en plus ou en moins sur une vingtaine de cm
    je ne pense pas que cela pourrait entrainer de
    grandes conséquences
     siffle ).

    Le pontet pour fixer la poulie de drisse de spi
    est VINGT centimètres plus haut à 3m82.

    Vu la section du tube de mat, ( non "rétreint" ),
    on pourrait même positionner le spi en tete de
    mat, mais bon,dans ce cas, ce n' est pas le mat 
    qui bougerait mais probablement les ancrages 
    avec notamment les cadènes de haubans pas 
    forcément échantillonnées pour de grands
    efforts non. Souvenons-nous qu'initialement 
    il n' y a qu'un petit foc de surface assez
    modeste puisque sa plus grande longueur
    ( le guindant le long de l' étai ) mesure  3m20.

    La chute qui part du point de drisse jusqu'à
    arriver au point d' écoute mesure 2m90.

    La bordure, ( mesurée en ligne droite, alors
    qu'il y a l' arrondi de sa "bavette" ) mesure
    1m30.

    Si l'on mesure en ligne droite la distance entre
    la cadène d' étai et celle de hauban j'arrive à 1m47.

    Evidemment si on recule plus les cadènes,
    a) la tenue du mat sur l' AR sera renforcée mrgreen ...
    en même temps qu'
    b) il ne sera plus possible de suffisamment
    "choquer" l' écoute de GV pour "pousser"
    la bome perpendiculairement à l' axe du
    bateau, contraignant le barreur à ne pas 
    pouvoir dépasser le grand largue bleeblee...
    Cela dit, naviguer au vent AR, ... gratgrat01 
    d'abord on va moins vite qu'au largue cpopossible02
    ensuite on risque un empannage frayeur si on
    se raproche trop de la fausse panne broiedunoir.

    et si on avance les cadènes, on réduira
    la bonne tenue du mat, tout cela pour
    mieux faire du vent arrière avec un
    bateau moyennement conçu pour cela car 
    - ou on va retirer complètement la dérive
    sabre qui va encombrer le petit cockpit cpopossible01
    - ou on va la remonter partiellement 
    et, en cas d'empannage , le hale bas de
    bome, voire la bôme vont buter dessus avec 
    risque de casse et / ou de dessalage Beuleudevil.

    Voilà ce que l' on peut dire sur la pose d'un 
    spi sur un 320 aurevoir02

  • Happy Days
    Happy Days
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 04/04/2020
    Messages : 17
    Le 4 septembre, 2020 - 15:23

    Merci Ski Wake pour l'ensemble de ces informations
    Il va falloir que je mettre en chasse d'un foc et d'un spi maintenant

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 5 septembre, 2020 - 00:02

    Happy Days a écrit :

    Merci Ski Wake pour l'ensemble de ces informations
    Il va falloir que je mettre en chasse d'un foc et d'un spi maintenant

    Pour info, à l' origine, c'était NEIL PRYDE qui faisaient
    les GV et Foc 
    Pour le spi, moi j en ai pris un d'un dériveur type
    EQUIPE , mais bon on doit pouvoir en trouver 
    de taille similaires ( 7 m² ).
    Celui du vaurien fait 8m² 

    Après, ... plutot que de s'embeter avec un spi
    classique et son tangon a crocheter sur le mat
    a voir s'il ne serait pas plus simple de prévoir
    un spi asymétrique avec un bout dehorts retractable 
    à plat pont . 
    Un sandow "rentrerait" le bout dehors.
    Il faudrait suprimer la balancine de tangon
    ( du spi symétrique ) et remplacer ce "bout'" 
    par un bout permettant la "sortie" du bout dehors.

    A voir ....

    pour info, un site qui fait des voiles "standard" 
    https://www.sosails.com/fr/c/10-voiles-de-deriveurs

  • ski wake
    ski wake
    Hors ligne
    Amiral
    Inscription : 13/12/2008
    Messages : 89
    Le 9 septembre, 2020 - 18:42

    voir une autre photo de ma planche de "pied de mât" 

Les Services Discount Marine

Discount Marine

Spécialiste de la vente d’électronique pour la plaisance, Discount Marine vous propose une sélection de produits parmi les plus grandes marques du nautisme. Vous cherchez un GPS, un sondeur, un radar, un pilote automatique, une radio VHF, du matériel de sécurité, ou d'accastillage ? Nous sommes là pour vous conseiller. Discount Marine, c'est aussi un espace communautaire avec des forums et des blogs pour discuter, partager, informer autour du nautisme.

Retrouvez-nous sur