Royan - Arcachon

Royan - Arcachon

Posté le 12 mars, 2002 - 17:44
383 lectures
61 commentaires
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(0 vote)

Salut à tous,

J'ai remarqué sur un autre sujet que certains d'entre vous cherchaient des infos sur la route de Royan vers Arcachon. Je prends le train un peu en retard, mais au cas où vous souhaiteriez des infos, n'hésitez pas.

J'ai fait ce trajet de nombreuses fois, et sais ce qu'il faut éviter. Les bons "tuyeaux" pour les les passes, etc. etc.

A votre service.
Des questions ?

Dans tous les cas, je vous souhaite bon vent.

Barry.

61 commentaire(s)
  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 12 mars, 2002 - 21:51

    Bonjour Barry.
    Oui, tu m'intéresses. On a déjà dû en parler une fois sur un autre forum je crois.

    Au cas, improbable, où ce ne serait pas possible pour nous de filer en Sardaigne on se mijote un plan de remplacement qui prévoit Arcachon puis l'Espagne. Alors Arcachon ! Ca fait des années qu'on hésite. Notre base d'approche qui servirait de départ, serait l'estuaire de la Gironde.

    Alors ? On fait comment ?

    Amitiés

    Kaj

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 08:42

    Kaj, tu plaisantes, ou quoi ?
    J'ai déjà réservé le restaurant !

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 09:25

    Salut les Amis,

    Bon ben Osmose, comme dit Kaj, c'est "au cas où"... en effet, dans tous les cas, le bassin peut servir de roue de secours, mais n'est pas forcément pour autant une fin en soi étant donné qu'on en a vite fait le tour quand même...

    Bon, et bien partir de Royan est une bonne idée. Je pars du principe que tu connais Royan et son arrivée, si ce n'était pas le cas, dis-le moi de manière à ce que je reprenne plus haut.

    Une fois sortis du canal de Royan, il faut prolonger le cap du canal jusqu'à atteindre la ligne des "100 pieds" (de profondeur, bien sûr, que tu trouveras matérialisée sur ta carte). Ca peut sembler un peu surprenant, étant donné que tu te seras vraiment éloigné de la côte. Il est clair qu'on peut faire route en étant plus près de la côte (15 nm mini quand même), mais c'est en s'éloignant franchement que tu feras une route confort. Une fois la ligne des 100 pieds atteinte, tu remarqueras que celle-ci descend vers le sud, en étant quasi parallèle à la côte. Suis-là, elle te servira de guide théorique.

    Je suis partisant d'un départ le plus tard possible, marée descendante et 1h30 avant le coucher du soleil, ce qui te laisse le temps de sortir du canal de la Gironde avant la tombée de la nuit. Tu croiseras donc la ligne des 100 pieds dans le noir. Suis le tracé de la ligne tant que ça souffle. Dès le mollissement du vent, trace direct sur la bouée d'atterissage de la passe nord du bassin. Ne surtout pas s'engager sur la passe sud. Cette bouée est signalée comme étant une marque d'eaux saines rouge et blanche, mais l'année dernière elle était rouge et bleue (si mes souvenirs sont bons). Il est évident que ta VHF va devenir ton meilleur allié, lors de l'approche de la passe.

    Tu ne pourras te faire entendre par le Sémaphore du Cap Ferret qu'au milieu du trajet entre la ligne des 100 pieds et la bouée d'atterissage. En les appelant sur le 16, ils te proposeront un canal de dégagement sur lequel tu devras rester tout le temps en veille. Ils savent parfaitement bien que tu auras "peur" de l'état de la passe et tu pourras remarquer qu'ils sont ADORABLES !. Ils te conseillent sur le moyen le plus sur d'arriver à bon port. Ils savent comment "dérivent" les bancs de sable et s'il faut plutôt s'éloigner des bouées de babôrd ou s'en rapprocher. Ils te donneront toutes les précisions. L'étale de marée à l'arrivée est à observer, certes, avec attention, car c'est l'idéal que de traverser les passes à ce moment, mais ça fait beaucoup de points à cumuler. Plus que l'étale, c'est le vent, qu'il faut réussir à cibler.

    Dans tous les cas, trois choses à éviter formellement :

    - s'engager dans les passes du bassin de nuit
    - s'engager dans les passes sans avertir le sémaphore du C. Ferret
    - s'engager dans les passes avec marée descendante et le vent dans le dos, c'est à dire de ouest à sud-ouest (au risque de voir des mûrs de 5 mètres se lever devant ton étrave).

    As-tu suffisamment de renseignements ? J'imagine que non. Pose-moi directement les questions que tu te poses, j'y répondrai avec plaisir.

    PS : Catégorie C mini nécessaire pour cette route.

    Bon vent, et à ton écoute.

    Barry.

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 09:56

    Salut Barry.
    Vous naviguez avec des cartes anglaises ? Pourquoi ?

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 11:17

    Salut Osmose,

    Excellente remarque !... non non, je navigue avec les cartes du Shom, mais étant sud-américain de naissance, je pense en pieds et pas en mètre... Si mes souvenirs sont bons, c'est la ligne des 50 mètres (ce qui n'a rien à voir avec 100 pieds, évidemment...). Mea culpa, je me suis fourvoyé dans mes souvenirs. Je me rappelle d'avoir demandé à mes équipiers de m'alerter si le sondeur descendait en dessous de 100 pieds... A savoir qu'il devait se trouver aux alentours de 150... je vérifierai prochainement sur mes cartes si c'est effectivement la ligne des 50 mètres ou si mes souvenirs m'ont joué un tour.

    Désolé ! Et merci de me faire part de ce dérrapage, Osmose. (Rien ne t'échappe, Bravo !).

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 13 mars, 2002 - 13:28

    Bonjour, osmose !
    Pour le resto ! d'Accord mais attends un peu. Chez VNF ils ont changé les horaires du canal. Avec 1h 1/2 en moins par jour, je ne sais plus quand on va arriver à marseille ni même si c'est possible ! n'oublie pas qu'il faut revenir aussi. Si on perd 3 jours à l'aller ça fait au moins 3 au retour ... En gros une semaine de moins. Tu saisis le problème ?
    Je vais voir les gars de VNF pour essayer d'arranger ça, mais ce ne sont QUE des fonctionnaires...

    Amitiés a + j'espère !

    kaj

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 13 mars, 2002 - 13:28

    Bonjour, osmose !
    Pour le resto ! d'Accord mais attends un peu. Chez VNF ils ont changé les horaires du canal. Avec 1h 1/2 en moins par jour, je ne sais plus quand on va arriver à marseille ni même si c'est possible ! n'oublie pas qu'il faut revenir aussi. Si on perd 3 jours à l'aller ça fait au moins 3 au retour ... En gros une semaine de moins. Tu saisis le problème ?
    Je vais voir les gars de VNF pour essayer d'arranger ça, mais ce ne sont QUE des fonctionnaires...

    Amitiés a + j'espère !

    kaj

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 14:23

    Salut,
    je comprends. Je t'aurais bien proposé de venir en voiture et de prendre mon bateau, mais celui que j'ai actuellement ne convient pas pour la croisière ! Si j'avais eu encore le Trident, ça aurait été possible, mais il est vendu !
    A +

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 17:11

    Salut Osmose et Kaj,

    Le plan est de choper le canal du midi, non ?

    A bientôt de vous lire !

    Bon vent,

    Barry.

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 13 mars, 2002 - 17:19

    Oui. Comme les écluses ferment la nuit...

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 14 mars, 2002 - 10:26

    Salut à tous,

    Ca à l'air drôlement compliqué cette histoire du Canal du Midi. Comment ça se passe exactement ? Combien y-a-t-il d'écluses à passer ?

    Combien ça coûte pour un 9 mètres ? C'est vrai que ça tâche les coques des voiliers, tellement l'eau est sale ??

    A bientôt de vous lire !

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 14 mars, 2002 - 19:56

    Bonjour à tous.
    Osmose ! Merci pour ta proposition de prêt de bateau mais je considère qu'un bateau, c'est comme une femme, ça ne se prête pas. On ne le/la retrouve plus pareil après. (:-)

    Barry ! Pour choper le canal du midi ce n'est pas trop compliqué. Il faut remonter la Gironde avec le flot, démâter à Pauillac, franchir le pont de Pierre à Bordeaux et remonter la Garonne sur une soixantaine de Km jusqu'à Castet en Dourte (début du canal)
    De Royan à Castet, sans trop d'habitude, deux jours. Avec l'habitude en prenant bien la marée, une journée très intense.
    De la Baule à l'estuaire Gironde de 1 à trois jours selon que tu navigues de nuit ou pas et que le vent soit favorable ou pas.

    Le canal comporte environ 150 écluses, c'est pas de la tarte mais ça fait. L'eau n'y est pas spécialement sale et ce n'est pas elle qui salit les coques.
    pour prendre le canal il faut payer une taxe à VNF elle est calculée selon la surface rectangulaire du bateau (longueurXlargeur) Pour un bateau comme le mien (6.70 m X 2.50 m) L'an dernier ça nous a coûté un peu moins de 500 FF (76 €).
    La promenade est assez agréable, de la verdure et la possibilité de passer à l'ombre des platanes. Il faut beaucoup de pare-battages car c'est dans les écluses qu'on abime la coque qui peut frotter sur les murs.
    Nous avons mis 8 jours pour rallier port la Nouvelle ce qui est un temps considéré comme record, cependant je pensais pouvoir gagner 1 journée (le moteur est un HB de 6 cv).
    Le danger (réel) commence vers Carcassone où l'on croise des quantités phénoménales de vedettes barrées par des locataires qui ne sont pas obligés de passer le permis rivière. Pour nous, propriétaires, le permis rivière est obligatoire;
    Ces locataires, souvent des allemands ou des hollandais, sont plus attirés par le rosé de provence que par la nav ce qui rend cette navigation très risquée pour les autres.
    Le tirant d'eau ne peut pas dépasser 1.40 m voire 1.30 m malgré ce qu'en dit VNF;

    Si vous voulez des renseignements j'ai un article tout prêt pour les copains, je peux vous l'envoyer.

    Amitiés.
    Kaj

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 15 mars, 2002 - 09:43

    Salut à tous,

    OK Kaj... aucune chance que je m'y risque... qu'ils soient hollandais, allemands ou autre, les buveurs de rosé de provence, je m'en éloigne comme d'un cargo !... C'est tout simplement hors de question. De plus (mais ça n'est pas le plus contraignant, et de loin), bien que calant 1m40 en sortant du chantier, je pèse presque une tonne de plus en charge totale, que ce que dit le catalogue, ce qui fait que je dois caler entre 1m45 et 1m50... donc, c'est pas pour moi !...

    Définitivement pas !

    Allez, bon vent à tous !... D'autres renseignements en ce qui concerne Royan Arcachon peut-être ??

    Barry.

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 15 mars, 2002 - 16:46

    J'ai fais le canal il y a 20 ans. Il y avait très peu de monde, c'était totalement gratuit et très sympatique. Les temps changent... Bon WE à tous.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 15 mars, 2002 - 17:37

    Bonjour.
    Donc, pour en revenir à Arcachon. Je pars le soir avec une marée descendante. l y a 60 miles à faire donc environ 10/12 heures. Si j'attaque à 9 h du soir je n'arriverai pas trop tôt là bas. Je pars avec une marée basse de 10 h. Je fais bien gaffe car je connais le chenal de Gironde, il y a des très gros mais pas à marée presque basse. mais il y a beaucoup de tronc d'arbres et de bateaux de pêche. Arrivé à environ 15 miles
    Ma ligne de sonde doit afficher 50 m et là Je file vers le sud, point sur la bouée de chenal nord.
    Bien entendu je suis parti avec du beau temps prévu ce qui me donne un bon thermique du soir qui me pousse sous spi et qui tombe vers 9/10 heures.
    J'allume le moteur, et route de nuit en surveillant le cap, le sondeur, et la mer.

    Question ! Y a-t-il des dangers particuliers par là la nuit ? Bateaux de pêche, hydravions, baleines, cargos ou autres filets dérivants ?

    A 20 miles de la bouée (je ne vais pas réveiller les gars à 30 miles ! il me resterait encore entre 5 et 6 heures de route !)je lance un appel VHF ! Eh ! Cap ferret ! Vous me recevez ?

    Bonjour, ici Prof, voilier de 7 m D.I. en route vers la bouée passe nord dans 4/5 heures. Pouvez-vous me dire comment ça se passe ? Vos conseils ? Je donne ma position mon cap, ma vitesse, la couleur de coque, le numéro de voile et la composition de l'équipage (chien compris)

    Bon alors ils me parlent un peu, me rassurent, et on se donne rendez-vous dans 4/5 heures.

    Le petit matin arrive, au loin les éclats du phare, la côte, et le vent d'est en travers. toutes voiles dessus. Ca baigne !

    8 h du mat on est à la bouée. Courant et vent de face. Bientôt l'étale. Ferret m'appelle.

    Jusqu'ici c'est bon ?

    Kaj

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 15 mars, 2002 - 17:56

    Salut Kaj, c'est drôle, on dirait à la fois que tu rêves, et en même temps que tu racontes une histoire qui s'est réellement passée ! (je me suis bien marré...)

    C'est à très peu de choses près ça... le phare tu le contacteras en début de matinée, c'est à dire vers 09h00... en ce qui concerne les marées, je te conseillerais plutôt un départ à marée haute, descendante.

    Côté temps de parcours, il y a effectivement environ 60 nautiques à parcourir... mais table plutôt sur 12 - 15 heures... En ayant quitté le chenal vers 23h00, nous sommes arrivés sur la bouée de la passe nord vers 13h00 le lendemain. Tu remarqueras que si tu tables sur la sonde des 50 mètres, tu seras drôlement loin de la côte ! Eh puis si tu fais 15 heures pile en étant parti à marée descendante en milieu de marée, par exemple, tu arriveras vers l'étale de marée haute, ce qui est un bon point... et le tout "en théorie"...

    Enfin, côté dangers, oui, il faut faire attention face à Arcachon, au niveau de la ligne des 50 mètres, il y a souvent un attroupement de bateaux de pêche sui se balade par là... assez loin, et de manière assez surprenante d'ailleurs. Pour les cétacés, j'en ai jamais vu dans ce coin... sans doute faut-il descendre un peu plus dans le Golfe, ou alors s'éloigner encore plus de la côte... je saurai ça cet été.

    Ton périple n'est pas fini !... il te reste les passes !

    A bientôt de te lire.

    Bon vent et bonne fin de semaine.

    Barry.

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 15 mars, 2002 - 19:03

    Mais le vent se lève, imprévu, de SW. Voire SSW au début. Et forcit. Tu es obligé de réduire, et en plus, il ne fait pas bien chaud. Quand tu arrives à la bouée, le vent, qui a tourné à l'ouest, souffle force 6. Et comme tu es en retard, la marée descend. Je te dis pas ce que ça donne, dans les passes, avec vent contre courant.
    Tu commences à te demander si tu va passer ou pas... Non, franchement, quitte à prendre 1 semaine de plus, je préfèrerais que tu viennes manger la bouillabaisse au restaurant avec nous, et même peut-être boire un petit rosé de provence bien frais, mais on le dira pas à Barry !
    Amitiés à tous !

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 16 mars, 2002 - 17:36

    J'ai encore raté mon message qui s'est envolé avant que je finisse. Il n'y a que sur ce forum que ça m'arrive... Pourquoi ? Je suis maudit ? Il y a un sort ?

    Bonjour Barry, bonjour Osmose, bonjour à tous.

    Osmose ! Ce que tu décris est exactement le début de ce que je crains le plus et c'est pour cela que nous ne sommes jamais descendu à Arcachon. On s'est toujours arrêté dans l'estuaire de la Gironde.
    Attention quand-même. L'Atlantique c'est pas la Méditerranée avec sa météo souvent fantasque. Ici, le vent imprévu n'arrive qu'en cas d'orage et les orages sont prévus;
    Pour le rendez-vous, il tient toujours, je fais une simulation au cas où il y aurait des problèmes. De toutes façons, il faudra que j'aille à Arcachon un jour ou l'autre.
    Pour arriver dans les temps, probable qu'il faudra gagner trois jours en faisant une route de nuit et en visant les courants favorables. J'ai peur cependant de fatiguer. Etre sur le bateau en mer une poignée de minutes après le boulot n'est pas reposant, on n'est pas encore amarriné.

    Barry ! Oui, quand je me prépare à une situation éventuelle je vis la situation dans ma tête la plus proche possible du réel. C'est comme en régate, on peut parfois dire qu'elle est (presque) finie une heure avant de commencer quand j'ai tout mis dans la tête. Tu sais c'est un peu comme les guss qui planent les bras écartés sur la piste d'envol avnt de décoller pour sauter en parachute.
    Une question d'habitude, ça ne peut pas faire de mal !

    Merci pour l'indication des heures de départ vis à vis de la marée et pour le temps de parcours. C'est vrai que j'ai fait voler le bateau un peu vite, où avais-je la tête ? Mauvais calcul, régate perdue !

    Bon maintenant je suis dans l'entrée de la passe, j'ai vu et évité les pêcheurs qui sont attroupés, (c'est pareil dans l'estuaire de la Gironde, j'sais pas pourquoi) j'ai alerté Ferret, la mer est presque étale mais descend encore un peu, le vent thermique de l'après-midi n'est pas encore levé, donc moteur mais GV en l'air pour assurer.

    Je fais quoi , je vise tout bêtement la prochaine bouée du chenal en écoutant Ferret ? ou bien quoi ?

    Merci de tes conseils qui me parraissent parfaits !

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 18 mars, 2002 - 13:22

    Salut mes amis,

    Osmose, j'avoue sourire... allez... va pour un rosé mais... AU RESTO !. Dans tous les cas, Kaj a raison, la météo en Atlantique n'est pas vraiment un problème... tu vois venir et de loin dans le 99% des situations...

    Alors Kaj, aucun problème avec le fait que tu t'imagines une nav... je fais EXACTEMENT la même chose.

    Une fois à portée de VHF du ferret, laisse-toi guider. En fait, le problème est le suivant. De manière très régulière (plusieurs fois par semaine), les murs d'eau qui se forment dans les passes déplacent les bancs par ci-par là, de quelques mètres sur ton babord ou sur ton tribord. Tu seras infoutu de connaître leur position exacte grâce à une carte (même mise à jour scrupuleusement), car les bancs se déplacent tous les mois... Seul le sémaphore du cap te dira s'il faut border les bouées du canal plus sur ton babord ou plus sur ton tribord, ou si alors, il faut passer plutôt au milieu... d'où l'importance de veiller sur leur canal de dégagement, car tu peux interpréter les conseils qu'ils peuvent communiquer à des unités plus grandes que la tienne... en les adaptant à ton cas, évidemment.

    Enfin, il ne faut pas croire non plus que la chose est fort compliquée. Les bouées sont assez bien entretenues, et il est facile de repérer les bancs, car l'eau est très claire (à l'entrée des passes en tous cas). En entrant, tu trouveras sur ton tribord la dune de Pyla... magnifique et unique dans son genre... va mouiller devant, vue imprenable et beau cadeau à l'arrivée. Attention, il faut avancer dans le canal, quasiment jusqu'à la bouée de séparation qui mène vers Arcachon, pour pouvoir se dérouter sur tribord du canal entrant des passes... afin de gagner la plage du Pyla. Si tu as peu de temps (vraiment peu) tu peux mouiller à marée basse seulement, sur ton babord en arrivant, il y a un banc superbe qui se trouve derrière une barrière corralière (eh oui, ça existe aussi en Atlantique !)...

    Crois-moi, le voyage en vaut le détour... et c'est pas vraiment compliqué. C'est hot si ça se lève, mais il n'en tient qu'à toi de faire en sorte de ne pas te trouver coincé entre le vent qui va dans un sens, en poussant les vagues, et le courant sortant du bassin, qui part dans l'autre. Attention, si mes souvenirs sont bons, à la hauteur d'Arcachon, il y a une heure de décalage - en moins, évidemment - pour le marnage, par rapport à l'horaire de la mer...

    Enfin, il y a une chose à éviter, si tu mouilles du côté ouest / nord-ouest du bassin. Fais-moi confiance, c'est une gallère. On est tenté de s'éloigner des embarquations qui mouillent le long du rivage ouest, parce que le trafic y est important. Alors on monte vers le nord, en longeant le rivage... puis au bout d'un moment, on s'aperçoit qu'il n'y a plus de corps morts de dispo... alors, on se dit que la légère fera bien l'affaire et on mouille la Fortress.... erreur grave !... J'ai mis une heure et demi pour retrouver mon bijou ! Il se forme un courant de surface, et un courant de fond, dans le bassin, et près des rivages, dont la vitesse est différente. Les algues sont donc transportées par le fond. Lorsqu'elles viennent effleurer le mouillage (chaîne ou cablot), elles s'emmêlent dessus, et forment une liasse, qui grossit en taille. En une nuit, tu te retrouves avec plusieurs centaines de kilos d'algue à enlever... un coup dans l'eau à la main, un coup de winch pour remonter le cablot liberé des algues... puis un coup dans l'eau à la main... etc. etc... quand tu dois remonter 20 mètres comme ça, tu t'imagines bien que ça te fout le moral dans les botes !

    Voilà, dis-moi ce qui te manque, et j'aurai le plaisir de te renseigner.

    Je te souhaite bon vent... ainsi qu'à Osmose, bien sûr.

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 18 mars, 2002 - 17:59

    Salut Barry.
    j'ai tout bien noté. je remarque en particulier le balisage entretenu ce qui est devenu rare ! Si tu traînes ta quille un jour du côté de Maumusson, fais gaffe ! balisage pas revu depuis au moins 4 ans, bouées mélangées n'importe comment, elles se trouvent même à sec sur les bancs de sable à la BM alors qu'on voit le chenal 500 m plus au sud.
    Si là bas le chenal est entretenu, c'est déjà énorme.
    Le radio guidage est très intéressant aussi. Ca vaut le coup d'aller leur offrir une bonne bouteille après.
    Merci du conseil pour le mouillage et les algues, c'est vrai que c'est la chianlit. On a pareil dans le golfe du morbihan. Heureusement le bateau cale 35 cm dérive haute si bien qu'on a une forte tendance à se poser sur le sable à la PM ce qui évite des problèmes mais en crée d'autres ! On a failli se faire rentrer dedans par une voiture un jour, sur une plage de Noirmoutier. Surprenant !

    Bon ! Un grand merci donc ! Et à un jour certainement, au printemps on se promène souvent entre Oléron et Sein, selon le temps pour un W-end prolongé.

    On ne sait pas quand on ira à Arcachon, je n'espère pas cet été, ce serait signe d'ennuis pour nous, mais d'ici un an ou deux, certainement.

    Amitiés aux navigateurs. Kaj

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 19 mars, 2002 - 14:06

    Salut à tous,

    Alors là, Kaj, j'avoue que tu m'en a mis une dans le clapet !!... S'il y a un truc auquel je ne m'attends pas quand je suis sur mon voilier... C'EST A ME FAIRE RENTRER DEDANS PAR UNE BAGNOLE !!!...

    :frown: :frown: :frown: :frown:

    Bon côté nav vers Arcachon, tu verras... tu en croiras à peine tes oreilles. Les gars du sémaphore du Ferret sont A-DO-RABLES !. C'est dingue, d'ailleurs, comment on s'est habitués à un dialogue sec et froid par la VHF (pas seulement, d'ailleurs).

    Ils sont très agréables et savent qu'on a la trouille du siècle de passer devant chez eux, et le comprennent bien. Ils sont précis et t'appellent par la VHF s'ils te voient filer une mauvaise route. Je salue leur bonne volonté, leur bienveillance et leur attention au navigateur, quasi unique en France.

    Bon vent à tous !

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 19 mars, 2002 - 18:22

    Salut Barry.
    Vrai que le coup de la bagnole qui manque nous rentrer dedans est surprenant, mais à l'échouage, que nous pratiquons beaucoup, il y a souvent des surprises.
    Au mouillage ça a failli nous arriver aussi. La rivière était gelée et des voitures plus ou moins contrôlées y roulaient. Qui de l'assurance ? Imagine !
    Il y a deux ans on a servi de pharmacie sur une plage du côté du sud Oléron. Une gamine avait fait une énorme allergie à un fruit de mer et les parents sont venus nous demander si on pouvait faire quelque chose... Oui ! On avait un anti hystaminique quelconque à bord.
    Souvent c'est le tire bouchon qu'on vient nous demander... Les bateaux qui échouent ont souvent une autre histoire à raconter, parfois amusante.

    Une autre fois, dans le brouillard, posés sur une plage près de la Rochelle, c'est un hélicoptère qui est venu nous survoler longtemps, il croyait qu'on était naufragé. je ne te parle pas de la Palmyre où c'est un hélico de l'armée qui a débarqué son commando de nuit en nous éclairant très fort, comme dans les films. Puis, ils sont repartis sans rien dire ni demander, on était encerclé ! A quoi jouaient-ils ?

    Les humaisn sont parfois de bien drôles de personnes.

    Excuse! je me suis laissé aller à anecdoter. mais c'est fou les trrucs bizarres et inattendus qui peuvent arriver.

    Amitiés

    kaj

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 19 mars, 2002 - 19:05

    Salut Kaj,

    Ben tu verras, sur ta route pour Arcachon, tu vas en entendre de bonnes !...

    Cet été, nous avons fait halte à Royan pour y attraper un couple d'amis qui nous y rejoignaient. En arrivant au port, et signalé mes intentions par VHF, on me demande de me caser sur le ponton visiteurs, ce que je fais avec précaution. Une fois aponté, je remarque que mon voisin avait son radeau de déployé sur son pont... pont qui était recouvert de boue... boue qui salopait en fait tout le voilier !

    D'une voix timide je lui lance un "ben qu'est-ce qui vous est arrivé ?"... et là il me raconte ses péripéties. Il m'explique qu'il a fait un mauvais relèvement sur la côte, confondant deux bâtiments, et qu'il se croyait en plein canal, alors qu'il fonçait droit sur un banc, et ce à 1h30 du matin. "ben et le GPS ?" lui dis-je. Il me répond tranquilou qu'il naviguait à l'estime, avec sextant et tout. Et que 'ça arrive de faire une erreur'... puis de rajouter "le pire de tout, est qu'il y a 15 jours, ma femme m'a offert un GPS portable que j'ai ramené au magasin, parce qu'il est hors de question d'avoir un truc comme ça à bord"... (imagine la tête de sa femme qui était à côté de son mari...).

    Plus tard, une fois arrivés sur Arcachon, et apontés de nouveau au catway "porteurs de carte de séjour", nous nous asseyons tranquile autour d'une petite collation dans le cockpit. Et là on voit rentrer un Patron de la SNSM, remorquant un petit chalutier d'environ 30 pieds. Le pêcheur, une fois arrivé, et tellement paf, s'est mis à vomir par dessus bord, puis s'est inconsciemment jeté à l'eau !. Une fois dedans, il a commencé à se noyer, car son ciré l'empêchait de nager correctement.

    Bilan, on a vu ou entedu des trucs comme ça plusieurs fois par semaine... à méditer si tu t'approches de Bordeaux !

    Allez.... bon vent !

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 19 mars, 2002 - 21:12

    Salut Barry.
    Faudra qu'on se voie pour se raconter tout ça. Vrai qu'en naviguant on trouve des tas de gens plus ou moins étranges, toujours intéressants. Mais naviguer de nuit dans un chenal avec courants, bouées, hauts fonds et autres bateaux éventuels est une entreprise risquée comme il l'a fait. Avec le courant on est très vite à 8/9 noeuds... Risqué non ?
    Quand au pêcheur ivre ! Chez nous, c'est l'ordinaire quotidien, hélas !

    Dis ! On était à Royan le mardi 3 juillet à 10h30 et on est repassé devant (dans l'autre sens) le vendredi 24 août à 15 h.
    Tu étais par là ?

    Si tu y repasses, essaie d'aller dans la bonne anse, dans le pool, devant le port de la Palmyre... Ca vaut le coup. mais grand tirant d'eau très déconseillé !

    A +
    kaj

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 19 mars, 2002 - 21:12

    Salut Barry.
    Faudra qu'on se voie pour se raconter tout ça. Vrai qu'en naviguant on trouve des tas de gens plus ou moins étranges, toujours intéressants. Mais naviguer de nuit dans un chenal avec courants, bouées, hauts fonds et autres bateaux éventuels est une entreprise risquée comme il l'a fait. Avec le courant on est très vite à 8/9 noeuds... Risqué non ?
    Quand au pêcheur ivre ! Chez nous, c'est l'ordinaire quotidien, hélas !

    Dis ! On était à Royan le mardi 3 juillet à 10h30 et on est repassé devant (dans l'autre sens) le vendredi 24 août à 15 h.
    Tu étais par là ?

    Si tu y repasses, essaie d'aller dans la bonne anse, dans le pool, devant le port de la Palmyre... Ca vaut le coup. mais grand tirant d'eau très déconseillé !

    A +
    kaj

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 20 mars, 2002 - 08:53

    Salut Kaj,

    J'étais effectivement dans le coin de Royan vers le 24 août, en remontant vers Saint Denis d'Oléron, si mes souvenirs sont bons. Le 3 juillet j'étais encore sur les pontons des Sables à bouillonner avant le départ... nous n'avons pris que trois semaines de vacances l'année dernière, étant donné que le plus clair du temps qui m'était alloué je l'ai passé à préparer mon voilier qui est arrivé en juin, avec... trois mois de retard !

    Bon alors on se l'organise cette virée pour avril ?

    A bientôt de te lire !
    Bon vent à toi.

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 20 mars, 2002 - 20:25

    Oui, oui, Barry, on se prépare. pas d'impatience ! J'ai réussi à poser les rails de gégène, les winches et les poulies de renvoi à plat pont aujourd'hui. La dérive n'attend plus que son antifouling, le mât a reçu ses haubans et l'étai neuf... Ca avance, mais c'est pas gagné. Mise à l'eau prévue probable le mercredi 3 avril.

    Pfffffui ! j'en ai marre de bosser !

    A bientôt!

    Kaj

  • dskipper
    dskipper
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 30/06/2002
    Messages : 16
    Le 21 mars, 2002 - 08:59

    Bonjour Kaj et Barry,
    vos 'descriptions' des eaux entre Royan et
    Arcachon me souviennent de mes premières vacances en France il y a vingt ans à Cap Ferret.
    À ce temps là j n'avais pas encore commencé à faire de la navigation et j'observait les marées et courants des yeux d'un père surveillant les baignandes des ses filles ...
    Ayant pas assez d'expérience navale il ne me reste que de suivre votre 'conversation' et continuer à se contenter du cabotage en méditeranée ...
    Merci à vous deux
    Bernhard

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 21 mars, 2002 - 15:24

    Salut à tous !,

    Dskipper : Ben c'est aussi fait pour ça ce forum !... On ne peut malheureusement pas tous faire de la voile quand on veut... mais que quand on peut, pour une large majorité d'entre nous... Alors quand on n'est pas sur l'eau, on rêve !... Tu navigues sur quelle unité ? J'imagine que la conversation doit te faire remonter des souvenirs !... C'est fidèle par rapport à ce que tu as vu, non ? Tu as du voir ces fameux mûrs d'eau se lever droit comme des tours vers le ciel ??

    Kaj : ben ça avance quand même !!... s'il ne te reste plus que l'antifouling de la dérive, c'est bon signe !...

    Alors bon courage, et à bientôt sur l'eau !!

    Bon vent à vous tous.

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 21 mars, 2002 - 22:28

    Dskipper Bonjour ! Bonjour à tous aussi bien sûr.
    C'est marrant ça ! Voila un gars qui se fait tout petit mais qui cabote en Méditerranée ! C'est pourtant pas si évident que ça ! j'y suis allé l'an dernier, caboter là bas, ben mon vieux ! Avec la météo que vous avez il faut en avoir des grosses des ballons de basket.

    Tu cabotes où si ce n'est indiscret ?

    Kaj

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 21 mars, 2002 - 22:35

    Barry ! Excuse ! je ne me suis pas bien exprimé. Il ne reste plus que l'anti fouiling de la dérive mais aussi l'anti fouling de la coque, la pose du safran, de ses ferrures, du rail d'écoute, du reste de l'accastillage, du gréement, du... m... J'arrête ! ça me démoralise. Quand je pense que je viens de téléphoner pour avancer la date de mise à l'eau j'en suis malade. Va falloir faire des heures sup de nuit.

    Le plus difficile sera de retrouver tout le matos pour le rendre habitable, il y en a dispersé sur au moins 50 m² de matelas, coussins, matos de sécu, appareils en tous genres...
    Vous croyez que c'est drôle d'être toujours en vacances ! :smile:

    Kaj

  • dskipper
    dskipper
    Hors ligne
    Matelot
    Inscription : 30/06/2002
    Messages : 16
    Le 22 mars, 2002 - 08:14

    Salut,
    d'habitude je me debrouille - une fois par ans -
    autour de Toulon, entre Les St. Maries et St. Raphael, selon les conditions Météo.
    Comme bateau j'ai commencé avec une Sun Light 31 pour finir en GibSea 442 l'année dernière.
    J'avais mème loué une Élan 31 à partir de Martigues - dont j'étais d'ailleurs très content (v. discussion plus bas...).
    Faut faire les valises maintenant pour partir vers l'atlantique: coté terre seulement ...
    Bon vents à vous
    Bernhard

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 22 mars, 2002 - 08:42

    Kaj,
    j'ai du sauter une étape. Pourquoi tous ces travaux ?
    J'ai un copain qui vent son T7 à Marseille. Si tu connais qq, il est impécable (voiles régate, accastillage top, etc...). A bientôt.

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 22 mars, 2002 - 10:17

    Salut à tous,

    C'est vrai ça, Dskipper, tu te fais tout petit et discret alors que tu navigues sur le vaisseau amiral de tous les notres !!... Et je suis d'accord avec Kaj : la nav en Méditerranée est souvent éprouvante !...

    Kaj, effectivement, je m'étais fait une mauvaise idée... ben mon ami, je te souhaite du courage !... apparemment tu ne rechignes pas face à la tâche, donc j'imagine que tu vas avancer à pas de géant.

    Osmose, bah mon ami, je peux peut-être essayer de répondre pour Kaj : il ne veut pas le vendre !! il l'aime et en est fou !!... je me trompe Kaj ? Tu préfères réaliser les travaux plutôt que de le vendre, non ??

    Allez, à bientôt de vous lire tous.
    Bon vent !

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 22 mars, 2002 - 21:13

    Bonjour à tous.
    Dskipper, j'espère que tu ne reviens pas en Atlantique côté terre pour abandonner la nav ! C'est sympa aussi par chez nous, bien différent des endroits dont tu nous a parlé, mais pas mal quand même. J'ai bien aimé du côté de Toulon ! Quel paysage ! Mais que de monde aussi !
    Nous avons passé une nuit à St.Mandrier, toujours surpris de l'absence des marées. Il nous a fallu 15 jours pour nous y faire, et encore !

    Réponse à Osmose et à Barry en même temps. Les réparations sur le T7 étaient nécessaires, vieux bateau de 20 ans, il commençait a être usé (45 000 miles). Infiltrations au niveau du liston, usure du cockpit, accastillage usé... Une remise en état s'imposait.
    Mais ! en plus ! l'équipage est vieillissant, la retraite pour moi l'an prochain.
    Bateau devenu trop petit pour mon dos courbattu, trop petit pour les projets d'avenir, trop petit même pour aller en sardaigne, mais on espère y aller quand même.

    Projet de plus grand bateau pour autres projets, autres nav, autre vie.

    On répare le bateau pour le vendre, comme le reste, pour partir. Triste ! mais c'est la vie.

    Ce que j'appelle un projet de fin de vie.

    Sympa quand même non ?

    Allez ! Je vais rêver en attendant demain, antifouling !

    Amitiés.

    Kaj

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 23 mars, 2002 - 18:12

    Bonjour Kaj.
    Alors il aura suffit d'une question anodine, que j'osais à peine poser, ayant l'impression que la réponse se trouvait ailleurs dans le forum, pour qu'on découvre que tu penses à changer de bateau !
    Ben dis-donc, tu es discret !
    Tu devrais nous en dire plus ! Envisagerais-tu le grand départ, la vie à bord au long cours ? Je sens que ça va devenir passionnant. Si tu veux bien ?
    Amitiés.

    PS : Aujourd'hui on a un gros 7 de mistral ici, avec des rafales. On l'a bien vu venir, mais on est au port.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 23 mars, 2002 - 19:07

    Bonjour Osmose.
    je ne sais pas trop quoi dire en effet. ça fait des années qu'on traîne notre dérive un peu partout, l'an dernier on a découvert la Méditerranée. On veut en découvrir plus. le seul moyen c'est de changer de bateau. pour ça il faut tout vendre, bateau, maison, voiture... Tout quoi ! Si on ne le fait pas on ne peut pas changer de bateau.
    Bon, en poussant le raisonnement plus loin, il faut donc vivre dans le bateau !
    A partir de là pourquoi rester où il pleut ? Où il fait froid ? Où l'on nous arnaque et nous ment à tous les niveaux ? (je me doute bien que ce sera pareil ou pire ailleurs mais faut y aller pour voir !)

    Donc, tout est possible. Si la santé veut bien suivre bien sûr.

    Alors voilà, la Méditerranée, côtes françaises hors saison, Corse, Sardaigne, Italie, Croatie, Turquie (pas les grecs, ils font payer trop cher !) Tunisie puis la route des alizés, Les Antilles, la suite vers le Brésil, puis l'Afrique du sud, île Maurice, Réunion, Mayotte, Seychelles puis direction la nouvelle Calédonie en espérant ensuite la Polynésie.
    Arrivés là, près de nos 80 ans, j'espère... On se posera des questions intéressantes sur la suite...

    Tu vois, rien d'extra-ordinaire finalement, mais intéressant quand même... Si la santé veut bien suivre. Sinon on a encore un autre programme !

    Amitiés et beaux rêves aussi !

    kaj

  • Osmose
    Osmose
    Hors ligne
    Enseigne de vaisseau
    Inscription : 31/12/1999
    Messages : 49
    Le 23 mars, 2002 - 19:15

    Et il ajoute : rien d'extraordinaire !
    On dit qu'une des qualités du vrai marin, cest la modestie. Rien à ajouter.
    Et pour y aller, dans ces endroits "ordinaires", vous avez pensé à quel bateau ?
    J'espère que vous viendrez cet été et qu'on pourra refaire le monde ensemble.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 23 mars, 2002 - 20:58

    Re bonjour Osmose, bonjour les amis.
    j'espère aussi qu'on se verra cet été, cela voudra dire alors que tout va bien et nous l'espérons bien. Il y a quelques motifs d'inquiétude, tu en connais un mais il y en a d'autres. Espérons !

    Refaire le monde ? Hum ! refaire sa vie oui, c'est plus facile et à portée de main.

    Le choix du bateau est en effet intéressant. Moi je suis pour un multicoque, assez rapide, assez confortable... ma femme, elle, veut un OVNI d'une onzaine de mètres...
    Problème, dans les deux cas il n'y aura pas assez de fric, alors ce sera ce qu'on trouvera quand on en aura les moyens.
    Nous n'avons plus le temps d'attendre, de faire, de bricoler beaucoup.
    Ne faut pas se faire trop d'illusions, ce sera probablement un quillard en plastique d'occasion... Pas grave pourvu qu'il soit fidèle ! On s'adaptera !

    Le rêve, mais pas réalisable, sauf tomber sur un trésor enterré secrètement dans le jardin, ce serait un Outremer 45 ou à peu près.

    Faut bien rêver non ?

    En attendant il faut finir de réparer le 23 pieds !

    Amitiés à tous;

    Kaj

  • CE
    CE
    Hors ligne
    Second maître
    Inscription : 31/01/2000
    Messages : 10
    Le 24 mars, 2002 - 16:24

    Bonjour les amis du reve

    Ils sont tous bons ces bateaux , la seule chose qui compte est ce qu'on fait avec .

    Bon courage Kaj et peut etre pourra-t-on se voir sur l'eau cet ete , je me verrais bien faire un petit tour vers notre belle Bretagne si j'en trouve le temps .

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 24 mars, 2002 - 19:53

    Bonjour.
    Il faut que je te dise CE, que cet été, comme l'été dernier, si tout va bien, on va en Sardaigne... En passant par le canal du midi puis Marseille. C'est pourquoi je dis à Bientôt j'espère à Osmose.
    Si ça ne va pas trop bien, on va en Espagne en passant par Arcachon, d'où la demande de renseignements que tu as pu voiravec Barry.

    Il y a donc, cher CE peu de chance qu'on se voit en Bretagne cet été. S'il y a un coin que tu préfères, en Bretagne, je peux, peut-être t'aider quand même.

    Si nous avons de gros ennuis, alors on restera en Bretagne, je l'aime bien aussi, mais je la connais bien.

    Amitiés

    kaj

  • CE
    CE
    Hors ligne
    Second maître
    Inscription : 31/01/2000
    Messages : 10
    Le 25 mars, 2002 - 14:51

    Bonjour,

    Profites en bien Kaj .

    quant aux tuyaux sur la Bretagne , je te remercie mais je la connais bien elle aussi meme si on en apprend toujours .

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 25 mars, 2002 - 16:03

    Salut à tous,

    Ben je savais (par emails interposés) que Kaj avait de grads projets pour demain... je lui laissais évidemment le loisir de les rélvéler à souhait... Ce que je ne savais pas c'est le coup des destinations !!... Alors, petit cachotier ? Tu te fais la "grande" malle !? Les Seychelles, La Réunion et tout le tintoin !! De bien belles destinations ! Je voulais juste faire un petite remarque.

    Kaj, tu sembles en pleine mélancolie à l'idée de vendre ton T7, puis ta maison puis ta voiture (tout, quoi)... Ca serait triste effectivement s'il n'y avait rien derrière. Mais ta réalité est tout le contraire de ce cas !. Tu as un magnifique projet !... quelle chance de pouvoir "finir sa vie" (pour reprendre tes mots), de cette manière !... Franchement, qui d'entre nous tous ici rêve de mieux "finir"... A vrai dire, plus qu'une fin, c'est un nouveau commencement, et quel commencement !!... Je vais sembler vulgaire (pardon aux oreilles fines), mais mon ami : C'EST UNE PUTAIN DE NOUVELLE VIE !

    Tu vas enfin concrétiser ton rêve de gosse !... Une petite question : si tu vends ta maison et tout le reste. En dehors de ta retraite, sur quoi pourras-tu compter en cas de problème de santé ? N'ayant pas ton expérience (de la voile et de la vie...), je me demande s'il ne serait pas préférable de garder ta maison, que tu mettrais en location, en proposant à une banque de lui verser des mensualités en l'échange d'un capital à rembourser ?? le voilier en lease te coûterait beaucoup moins cher ! Qu'en penses-tu ? C'est comme ça que j'ai un 29 pieds à 27 ans ! J'ai été (comme tu le sais déjà) à l'île d'Yeu ce week-end, et j'ai papoté avec un de mes voisins, qui s'est acheté à 40 ans, un Océanis 361 Clipper Célébration... avec 100 mille balles d'apport. Il paye son bateau sur douze ans et entre lui et sa femme, ils gagnent 20 000 balles par mois... il m'a dit qu'il s'en tirait très bien... tu y as réfléchi ?? j'ai fait la même remarque, ailleurs sur ce forum, à l'attention de Jemdom, qui nous posait la question pour "le voilier idéal".

    D'ailleurs c'est marrant que toi tu veuilles un cata et que ta femme veuille un monocoque. Géneralement c'est le contraire, la femme cherchant le confort, l'homme lui, cherche le côté sensations... (quoi que sur un cata, tu en auras, pour la vitesse). Attention aux manoeuvres dans les ports, les catas c'est super cher et super difficile à gérer dans les espaces encombrés (en Méditerranée, par exemple).

    Bon, bah je te félicite mon ami. Quant aux autres, prenons note ! Nous avons là un bel exemple à la fois d'esprit et d'humilité.

    A nos calepins et bon vent !

    Barry.

  • kaj
    kaj
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 9
    Le 25 mars, 2002 - 21:26

    Bonjour.
    Je vais essayer de faire court pour te répondre.
    Bien sûr que je suis mélancolique à l'idée de lâcher le T7. 20 ans, tant de miles, tant de souvenirs, tant de régates, tant d'escales !

    Et puis tout lâcher pour l'inconnu, ça fait quelque-chose surtout quand c'est encore un projet.

    Crainte... il ne faut pas se tromper d'objectif !

    Sur quoi compter en cas de problème de santé ? Les assurances et les îles Françaises pas toujours très loin. En cas de gros problème loin de tout... C'est prévu aussi mais un peu définitif si tu vois ce que je veux dire.

    Pour la maison ? Pour quoi faire ? On n'a pas l'intention de revenir. De plus, revenir pour retrouver la m..de, la pluie, le froid, les mensonges, le désespoir... Pour quoi faire ?

    Quant au crédit, leasing et autres... Tu crois qu'on aura les mêmes facilités en retraite ?
    Et j'en ai soupé des crédits pas chers, je n'arrête pas de les payer depuis 30 ans... Tu crois pas que c'est assez ?

    Question entre le cata et le DI facile à comprendre. J'ai commencé à naviguer sérieusement sur des petits catas que je construisais, j'ai pris goût au confort, au petit plus de vitesse, ma femme elle se souvient du bruit, des gerbes d'écume, des craquements et des réparations incessantes...
    Faut la comprendre !
    Avec notre petit DI on a presque toujours eu des bons moments et il nous a sauvé de situations dantesques, alors elle a confiance... dans les DI ! Faut la comprendre.

    Heu ! Je voudrais te demander un petit service... Cesse d'écrire que je suis modeste et humble... Je suis pourri d'orgueil et de vanité mais j'essaie de cacher mon jeu. Faut rester humain quoi !

    Amitiés

    Kaj

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 26 mars, 2002 - 12:51

    Salut à toi, vaniteux orgueilleux ! (tu m'as bien fait rire... je te reconnais bien là, cher Kaj).

    Bon bah tu as parlé ! Je ne connais pas de solution miracle, la seule chose que je sais, c'est qu'il faut profiter du temps, tant qu'il y en a. Quand il n'y en a plus, c'est trop tard pour se lamanter ! N'est-ce pas ?

    Pour ta femme, un petit essai d'un cata de croisière devrait la convaincre. Rien n'est plus confortable ni plus rapide qu'un cata... en contre-partie, il faut pouvoir le manoeuvrer, on n'entre pas partout avec et on le paye son prix ! En ce qui concerne les crédits / leasings et autre, je ne sais pas : tu le dis toi même... je n'y suis pas à la retraite, je ne peux donc pas savoir.

    J'ai toutefois l'impression que tu fuis... attention à ne pas quitter la poële pour sauter dans le feu !

    Tiens-nous au courant de ton avancée dans ce projet : c'est passionnant de voir avancer les copains et suivre le chemin de leur rêve.

    Je te souhaite bon vent et t'attends sur l'eau !

    Barry.

  • CE
    CE
    Hors ligne
    Second maître
    Inscription : 31/01/2000
    Messages : 10
    Le 26 mars, 2002 - 14:31

    Bonjour a tous

    Bonne remarque sur la fuite .

    Je ne suis pas persuade que partir quand le moral est bas le fait remonter . Par contre agir , est toujours excellent pour le moral .

    Un cata , c'est genial mais en effet attention les frais ... Par contre contrairement aux idees recues , on peut vraiment aller n'importe ou et souvent plus facilement qu'en mono .
    enfin , il faut se mefier des efforts qu'ils requierent .

    A bientot

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 26 mars, 2002 - 16:51

    Et ne parlons pas de l'entretien !... tout est surdimensionné, deux coques au lieu d'une, le système de gouvernail, la motorisation, etc. etc. etc... c'est une autre planète !

    Qui dit autre planète, dit autres habitants, évidemment, ça se conçoit facilement tout autant que ça se comprend !... De tout pour tout le monde, c'est ça qu'il nous faut !

    Bon vent !

    Barry.

  • filoufilou
    filoufilou
    Hors ligne
    Premier maître
    Inscription : 31/10/2000
    Messages : 2
    Le 26 mars, 2002 - 18:31

    Comme tes reflexions sont intéressantes mon cher Kaj,

    Petit truc de l'état français pour essayer de peupler les iles françaises du pacific : Doublement de la retraite....... pour les fonctionnaires ça c'est sûr (un copain gendarme y réfléchis très sérieusement), mais pour les autres ça vaut le coup de regarder.

    Quant à la reflexion entre le Cata et le mono, j'avoue que le cata,
    - pour y vivre, a de sacrés atouts.
    - Pour naviquer c'est top : performances, mouillage sur les plages, sans oublier les passages des barres de corail dans les mers du sud et du pacific.
    - pour la sécurité, ç'est devenu des bons bateaux marins et fiables. Reste les sensations qui sont beaucoup plus "subtiles" et qui font que certains arrivent encore à se mettre sur le toit parce qu'ils n'ont pas réduit la toile assez tôt.......

    reste l'entretien et le cout : ne dit-on pas qu'un cata de 10 mètres et équivalent à un mono de 12-13 mètres (en habitabilité) ??? Si cela est vrai cela rapproche les bugets (achat et entretien) dans les mêmes zones ???......

    Bon vent à tous....

  • Barry
    Barry
    Hors ligne
    Major
    Inscription : 30/06/2000
    Messages : 49
    Le 27 mars, 2002 - 09:18

    Salut Filoufilou,

    En ce qui concerne les coûts, je pense même que c'est plus que ça !... Si je prends un exemple tout bête comme les ports (c'est vrai que Kaj n'y vas jamais, mais bon), c'est 50% plus cher pour un cata !... A 10 m de mon voilier, aux Sables, il y a un 28 pieds qui paye le prix que payaient mes parents avec un 52 pieds !!...

    Voilà... bon vent à tous !

    Barry.

  • CE
    CE
    Hors ligne
    Second maître
    Inscription : 31/01/2000
    Messages : 10
    Le 27 mars, 2002 - 10:02

    Bonjour a tous

    Je ne suis pas sur que les catas appartiennent a une autre planete , Barry , et encore moins ceux qui les utilisent .
    Aujourd'hui on trouve des catas d'occasion pour le prix de gros monos du meme genre , et pour les heureux proprietaires , pourquoi ne seraient-ils pas simplement passionnes eux aussi , et seulement (un peu ?) plus aises , les chanceux...

    Pour les frais d'entretien tout compris , il faut d'une part prendre la place au port X 1,5 en general , la taxe anuelle fonction du tonnage et des 2 moteurs , l'assurance est fonction de la valeur , mais l'usure est d'autant plus importante que tout travaille beaucoup plus que sur un mono .
    En particulier , commme ca accelere tout le temps , reduire est moins frequent et la tout le greement et les voiles encaissent , mais aussi la structure les safrans . . .
    Enfin du cote plaisir de barre , tous ne sont pas egaux en la matiere et seuls les plus legers (outremer , Freydis...) gardent cette qualite . Mais en croisiere , c'est un peu moins important bien que cela reste un defaut majeur a mes yeux .

    Bons vents

Les Services Discount Marine

Discount Marine

Spécialiste de la vente d’électronique pour la plaisance, Discount Marine vous propose une sélection de produits parmi les plus grandes marques du nautisme. Vous cherchez un GPS, un sondeur, un radar, un pilote automatique, une radio VHF, du matériel de sécurité, ou d'accastillage ? Nous sommes là pour vous conseiller. Discount Marine, c'est aussi un espace communautaire avec des forums et des blogs pour discuter, partager, informer autour du nautisme.

Retrouvez-nous sur